Accueil

Smittinidae (Bryozoa, Cheilostomata) from coastal habitats of Lebanon (Mediterranean sea), including new and non-indigenous species

Jean-Georges HARMELIN, Ghazi BITAR & Helmut ZIBROWIUS

en Zoosystema 31 (1) - Pages 163-187

Publié le 27 mars 2009

Smittinidae (Bryozoa, Cheilostomata) d’habitats côtiers au Liban (mer Méditerranée), dont des espèces nouvelles et des espèces exotiques

Le benthos marin du Levant, la région la plus chaude de Méditerranée, est encore mal connu ; il est soumis à des changements constants dûs à l’immigration d’espèces exotiques venant de mer Rouge par le canal de Suez et probablement d’autres régions tropicales ou sub-tropicales, acheminées par la navigation. L’étude d’une vaste collection de bryozoaires de la zone côtière du Liban (3-35 m) a permis de distinguer sept espèces de Smittinidae appartenant à deux genres, Parasmittina Osburn, 1952 et Smittina Norman, 1903. Les caractéristiques morphologiques et l’habitat de ces espèces sont détaillés ici. Parmi celles-ci, seulement deux (P. raigii (Audouin, 1826) et P. rouvillei (Calvet, 1902)) sont aussi présentes dans d’autres zones de la Méditerranée. Deux nouvelles espèces, Parasmittina serruloides n. sp. et P. spondylicola n. sp., sont supposées être des immigrants de mer Rouge, comme P. egyptiaca (Waters, 1909). La distribution géographique des deux autres espèces, P. protecta (Thornely, 1905) et S. nitidissima (Hincks, 1880), ainsi que leur habitat au Liban et leur aptitude à être des espèces de fouling suggèrent fortement qu’elles ne sont pas indigènes au Levant et que leurs populations d’origine peuvent être soit en mer Rouge soit en Afrique de l’ouest. Toutefois, d’autres hypothèses sont envisageables, comme le maintien dans les eaux du Levant de relictes d’anciennes périodes chaudes de la Méditerranée, ou bien l’existence de groupes d’espèces jumelles avec des distributions géographiques plus restreintes.

Mots-clés :

Bryozoa, Parasmittina, Smittina, biogéographie, Méditerranée orientale, côtes du Levant, canal de Suez, espèces introduites, espèces nouvelles.

Télécharger l'article complet au format PDF