Accueil

Les espèces du genre Trachypenaeopsis (Crustacea, Decapoda, Penaeidae). Approches morphologiques et moléculaires

Alain CROSNIER, Annie MACHORDOM & M.-C. BOISSELIER-DUBAYLE

fr Zoosystema 29 (3) - Pages 471-489

Publié le 28 septembre 2007

Jusqu’à présent le genre Trachypenaeopsis Burkenroad, 1934 était connu dans l’Indo-Ouest Pacifique par deux espèces, T. richtersii (Miers, 1884) décrite de l’île Maurice et mentionnée par la suite jusqu’en Indonésie, au Japon et aux Hawaii, et T. minicoyensis Thomas, 1972, connue uniquement des îles Laccadives. Le présent travail montre que T. minicoyensis est un synonyme de T. richtersii, que les identifications de T. richtersii faites en Chine, à Taiwan, au Japon et aux Hawaii sont erronées et que les spécimens récoltés dans ces régions ne peuvent être morphologiquement séparés de l’espèce atlantique, T. mobilispinis (Rathbun, 1915) décrite des Antilles. Des analyses d’ADN ont clairement établi que les spécimens pacifiques autres que T. richtersii appartiennent à une seule et même espèce (distances génétiques n’excédant pas 2,2 %) ; par contre ces analyses ont montré qu’entre les spécimens du Pacifique et ceux de l’Atlantique les distances génétiques sont en moyenne de 3,6 % ; l’absence de toute différence morphologique entre les deux groupes nous a toutefois amenés à considérer que l’on se trouve devant un début de différentiation pas encore assez fortement marquée pour que l’on puisse admettre, dès à présent, que l’on se trouve devant deux espèces distinctes. Les colorations des spécimens atlantiques et pacifiques n’ayant pu être comparées, il est toutefois possible que cette comparaison, lorsqu’elle pourra être faite, montre que l’on se trouve devant deux espèces jumelles.

Mots-clés :

Crustacea, Decapoda, Penaeidae, Trachypenaeopsis, révision, morphologie, analyses moléculaires, distribution.

Télécharger l'article complet au format PDF