Accueil

Phylogeny and biogeography of the deep-sea goniasterid Circeaster (Echinodermata, Asteroidea, Goniasteridae) including descriptions of six new species

Christopher L. MAH

en Zoosystema 28 (4) - Pages 917-954

Publié le 29 décembre 2006

Phylogénie et biogéographie des Circeaster profonds (Echinodermata, Asteroidea, Goniasteridae) incluant la description de six espèces nouvelles

Une analyse phylogénétique portant sur 13 taxons et 32 caractères a produit un seul arbre maximisant la parcimonie. La topologie soutient la monophylie du genre Circeaster Koehler, 1909 (Echinodermata, Asteroidea, Goniasteridae) et la restauration du genre Lydiaster Koehler, 1909. La phylogénie obtenue soutient la monophylie de l’ingroup qui est constitué de 10 espèces. Six d’entre elles, Circeaster kristinae n. sp., C. helenae n. sp., C. arandae n. sp., C. loisetteae n. sp., C. sandrae n. sp. et C. pullus n. sp. sont nouvelles. Les résultats phylogénétiques soutiennent l’hypothèse de diversification dans les bassins océaniques indien, pacifique et atlantique. La phylogénie est contrainte par un groupe frère connu du Crétacé et deux événements géologiques : fermeture du passage indonésien et formation de l’isthme de Panama. Ces événements ont formé des barrières limitant ou empêchant la dispersion larvaire entre les océans Pacifique et Atlantique et les océans Indien et Pacifique. Une dispersion larvaire au sein de milieux profonds a été considérée comme une contrainte forte sur la chronologie des événements évolutifs. L’ancienneté de la lignée évolutive semble remonter au Crétacé supérieur. Elle se serait ultérieurement diversifiée au cours du Cénozoïque. Des spécimens de Circeaster ont été observés in situ en milieu profond perchés sur les squelettes nus de coraux. De plus, ces spécimens présentent des similarités morphologiques avec d’autres Goniasteridae corallivores ce qui suggère un rôle écologique primordial de ces animaux au sein des environnements profonds.

Mots-clés :

Echinodermata, Asteroidea, Valvatida, Goniasteridae, eaux profondes, phylogénie, Route panaméenne, Route indonésienne, barrière allopatrique, biogéographie historique, évolution, morphologie, espèces nouvelles.

Télécharger l'article complet au format PDF