Accueil

A new species of Tomlinsonia Turquier, 1985 (Crustacea, Cirripedia, Trypetesidae) in hermit crab shells from the Philippines, and a new parasite species of Hemioniscus Buchholz, 1866 (Crustacea, Isopoda, Hemioniscidae)

Jason D. WILLIAMS & Christopher B. BOYKO

en Zoosystema 28 (2) - Pages 285-305

Publié le 30 juin 2006

Description d’une nouvelle espèce de Tomlinsonia Turquier, 1985 (Crustacea, Cirripedia, Trypetesidae) récoltée dans des coquilles de bernard-l’ermite des Philippines et d’une nouvelle espèce parasite d’Hemioniscus Buchholz, 1886 (Crustacea,

Plus de 950 bernard-l’ermite des fonds coralliens des Philippines ont été examinés de 1997 à 1999 à la recherche de balanes fouisseurs. Parmi les spécimens récoltés, une espèce nouvelle de Tomlinsonia a été découverte et est décrite ici sous le nom de T. mclaughlinae n. sp. Ce balane était associé avec 3 % environ des coquilles habitées par trois espèces de bernard-l’ermite du genre Calcinus ; au maximum une paire femelle/mâle a été trouvée par coquille. Les femelles de T. mclaughlinae n. sp. atteignent des tailles dépassant 8 mm et forment, sur la columelle, un terrier qui s’étend vers l’apex de la coquille. Les mâles sont petits (0,4-0,7 mm), en forme de chaussure, et se trouvent attachés à la femelle sous la lèvre du manteau. L’espèce peut être distinguée de T. asymetrica de Madagascar en se basant sur les proportions des segments des cirri terminaux, la forme du labrum et la morphologie des pièces buccales. Parmi les 31 spécimens de T. mclaughlinae n. sp. examinés, trois étaient parasités par des mâles au nombre de deux à six et/ou des femelles juvéniles d’une espèce nouvelle d’un isopode cryptonicien, décrit comme Hemioniscus pagurophilus n. sp. Les mâles de cette espèce peuvent être distingués de ceux d’Hemioniscus balani balani Buchholz, 1866 en se basant sur la dentition de la plaque coxale et la forme du lobe médian ventral se trouvant entre les premiers pléopodes. La description du nouvel isopode parasite implique la modification des diagnoses du genre Hemioniscus et de la famille Hemioniscidae ; les neuf espèces d’épicarides, réparties dans trois familles, qui parasitent les balanes, sont passées en revue. C’est la première fois que des mâles du genre Tomlinsonia sont examinés et c’est également la première fois que des balanes acrothoraciques, parasités par des isopodes cryptoniciens, sont observés.

Mots-clés :

Crustacea, Cirripedia, Tomlinsonia, Isopoda, Hemioniscus, balanes, bernard-l’ermite, symbiontes, parasites, espèces nouvelles.

Télécharger l'article complet au format PDF