Accueil

Taxonomic significance of test morphology in the echinoid genera Diadema Gray, 1825 and Echinothrix Peters, 1853 (Echinodermata)

Simon Edward COPPARD & Andrew C. CAMPBELL

en Zoosystema 28 (1) - Pages 93-112

Publié le 31 mars 2006

Signification taxonomique de la morphologie du test chez les genres d’échinides Diadema Gray, 1825 et Echinothrix Peters, 1853 (Echinodermata)

La morphologie du test a été examinée pour des spécimens vivants et dénudés de toutes les espèces établies de Diadema Gray, 1825 et d’Echinothrix Peters, 1853, y compris deux morphes de couleur d’Echinothrix calamaris (Pallas, 1774). Vingt-huit caractères morphologiques ont été mesurés et analysés en utilisant la classification par la graduation multi-dimensionnelle (MDS) et l’analyse par segments. Nous avons trouvé des dispositifs spécifiques du test qui différencient les espèces. Parmi ceux-ci, les systèmes apicaux, les inscriptions des plaques génitales, les dispositifs des secteurs médians de l’interambulacra et la distribution des iridophores sont des formes particulièrement utiles pour la distinction des taxons. Cependant, beaucoup de similitudes ont été également trouvées. Des associations distinctes dans la morphologie du test ont été trouvées entre Diadema antillarum Philippi, 1845, D. ascensionis Mortensen, 1909, D. mexicanum A. Agassiz, 1863, D. savignyi Michelin, 1845 et D. paucispinum A. Agassiz, 1863. Diadema setosum (Leske, 1778) et D. palmeri Baker, 1967 semblent être des espèces périphériques dans le genre ; D. palmeri est la seule espèce de Diadema a avoir un système apical monocyclique. Les morphologies du test d’Echinothrix diadema (Linnaeus, 1758) et d’E. calamaris étaient distinctement différentes, avec des différences marquées pour la taille et la forme du test, l’arrangements des plaques, les dispositifs du système apical et les structures des secteurs médians de l’interambulacra. Les différents morphes de couleur d’E. calamaris ont démontré des dispositifs semblables du test ; cependant, on a trouvé des différences distinctes qui suggèrent qu’elles puissent être des espèces ou des sous-espèces distinctes.

Mots-clés :

Echinodermata, oursin, morphologie, Diadema, Echinothrix.

Télécharger l'article complet au format PDF