Accueil

Collemboles de l'île de Socotra, République du Yémen

Jean-Auguste BARRA

fr Zoosystema 28 (1) - Pages 61-74

Publié le 31 mars 2006

Deux cent soixante spécimens de collemboles ont été récoltés, ils se répartissent en cinq espèces connues et en cinq nouvelles décrites dans ce travail. Il s’agit de Neanura (N.) pohli n. sp., Isotomiella insulae n. sp., Isotomurus venustus n. sp., Lepidocyrtus dealbatus n. sp. et Troglopedetes vanharteni n. sp. Neanura (N.) pohli n. sp. est une espèce blanchâtre avec deux ocelles par côté. Les tubercules dorsaux du corps sont mal différenciés, mais l’implantation des soies sur ceux-ci la sépare d’une espèce libanaise proche. Isotomiella insulae n. sp. appartient au groupe minor, en plus des caractères référentiels (nombre et taille des soies), la densité des soies barbelées sur le corps la différencie d’une espèce amazonienne voisine. Isotomurus venustus n. sp. se reconnaît aisément par sa pigmentation en bandes transversalles incomplètes, l’absence de trichobothries mais un mucron à dent apicale réduite de type Isotomurus. Cette nouvelle espèce présente le plus d’affinités avec Isotomurus antennalis Bagnall, 1940. Lepidocyrtus dealbatus n. sp. est une espèce au corps blanchâtre dépourvue de macrochètes céphaliques. Troglopedetes vanharteni n. sp. est une espèce blanchâtre avec 3 + 3 cornéules pigmentées. Elle présente plus de traits communs avec une espèce aveugle de l’île de Crète qu’avec deux autres espèces cavernicoles d’Asie à 3 + 3 yeux.

Mots-clés :

Collembola, Neanuridae, Hypogastruridae, Isotomidae, Paronellidae, Entomobryidae, île de Socotra, République du Yémen, espèces nouvelles.

Télécharger l'article complet au format PDF