Accueil

Three new species of Macrocyprina Triebel, 1960 (Crustacea, Ostracoda, Macrocyprididae) from Brazilian shallow marine waters

Simone N. BRANDÃO

en Zoosystema 27 (2) - Pages 219-243

Publié le 30 juin 2005

Trois nouvelles espèces de Macrocyprina Triebel, 1960 (Crustacea, Ostracoda,Macrocyprididae) des eaux marines peu profondes du Brésil

Trois nouvelles espèces de Macrocyprina Triebel, 1960 des eaux marines peu profondes du Brésil sont décrites : M. youngi n. sp., M. rocas n. sp. et M. coimbrai n. sp. Ces trois espèces diffèrent des autres espèces de Macrocyprina par l’appendice V gauche du mâle modifié, avec le podomère II développé, non recurvé et avec beaucoup de soies. Macrocyprina hawkae Maddocks, 1990 présente l’appendice V gauche du mâle similaire, mais le podomère II est vestigial. En outre, Macrocyprina youngi n. sp., recensée pour la Armação de Búzios, Rio de Janeiro, se distingue des deux autres espèces nouvelles par la combinaison des caractères suivants : carapace modérément grande, allongée, sa surface latérale avec trois ou quatre taches subcirculaires et d’autres taches présentes en positions variables ; l’organe de Zenker avec un bulbe terminal très petit ; et la lamelle postérieure de l’hémipénis subtriangulaire, avec un angle projeté postéroventralement. Macrocyprina rocas n. sp., de l’atoll de Las Rocas, se caractérise par une carapace modérément petite, allongée, sa surface latérale porte une à quatre taches ; l’organe de Zenker avec un petit bulbe terminal ; et la lamelle postérieure de l’hémipénis est allongée dorsoventralement. Macrocyprina coimbrai n. sp., de la région d’Abrolhos, Bahia, diffère des deux autres espèces nouvelles par la carapace grande, allongée-ovale, dont la surface latérale porte trois grandes taches centrales et d’autres taches présentes à des positions variables ; le « peg » ventrodistal allongé du podomère I de l’appendice V gauche du mâle ; l’organe de Zenker a un petit bulbe terminal ; et la lamelle postérieure de l’hémipénis est bilobée.

Mots-clés :

Crustacea, Ostracoda, Macrocyprididae, Macrocyprina, Brésil, eaux peu profondes, marine, nouvelles espèces.

Télécharger l'article complet au format PDF