Accueil

The spermatheca in podotreme crabs (Crustacea, Decapoda, Brachyura, Podotremata) and its phylogenetic implications

Danièle GUINOT & Gwenaël QUENETTE

en Zoosystema 27 (2) - Pages 267-342

Publié le 30 juin 2005

La spermathèque chez les crabes Podotremata (Crustacea, Decapoda) et sesimplications phylogénétiques

Le sternum thoracique des crabes primitifs (Podotremata Guinot, 1977) est fortement modifié chez la femelle au niveau des sutures 7/8, qui séparent les deux derniers sternites, ce qui correspond à une spécialisation secondaire des phragmes 7/8. Ainsi se développe une spermathèque paire, qui est intersegmentaire, internalisée et indépendante de l’orifice femelle sur la coxa du troisième péréiopode. Elle est une exclusivité des Podotremata, étant complètement distincte du réceptacle séminal eubrachyourien. La spermathèque est étudiée chez tous les représentants de Podotremata, dans son aspect externe et dans sa structure interne. Parmi les Dromiacea, un tube se spécialise chez les Homolodromiidae, Dromiinae et Hypoconchinae, tandis qu’il est absent chez les Dynomenidae et les Sphaerodromiinae, suggérant que les Sphaerodromiinae sont basaux par rapport aux Hypoconchinae + Dromiinae et que les Dynomenidae sont basaux par rapport aux autres familles de dromiacés. Les implications phylogénétiques sont discutées, confirmant la distinction de deux clades basaux, Dromiacea et Homolidea, l’organisation particulière des Cyclodorippidae, Cymonomidae et Phyllotymolinidae, ainsi que la condition tout à fait spéciale des Raninoidea. La spermathèque paire s’avère être la plus forte synapomorphie des Podotremata, y compris deux familles du Crétacé. Des hypothèses sur le stockage du sperme par la femelle, le fonctionnement de la spermathèque, le transfert du sperme, le rôle des gonopodes dans l’insémination et sur les modalités de fertilisation sont formulées. Des données nouvelles sur le squelette axial sont apportées. L’étude de la spermathèque, qui a une valeur considérable pour la phylogénie des décapodes, conduit à une discussion sur la monophylie des Brachyura, en tenant compte des données paléontologiques.

Mots-clés :

Spermathèque, Podotremata, Dromiacea, Dromiidae, Hypoconchinae, Sphaeodromiinae, Dynomenidae, Homolodromiidae, Homolidae, Latreilliidae, Poupiniidae, Cyclodorippidae, Cymonomidae, Phyllotymolinidae, Raninoidea, phylogénie.

Télécharger l'article complet au format PDF