Accueil

Une nouvelle espèce de Monocotylidae (Monogenea) parasite branchial de Rhinobatos cemiculus Euselachii, Rhinobatidae), avec proposition d'un nouveau genre et d'un amendement à la diagnose des Monocotylidae

Lassâd NEIFAR, Louis EUZET & Oum Kalthoum BEN HASSINE

fr Zoosystema 24 (4) - Pages 699-706

Publié le 27 décembre 2002

Mehracotyle insolita n. gen., n. sp., parasite branchial de Rhinobatos cemiculus Geoffroy Saint-Hilaire, 1817, récolté en Tunisie, se distingue des autres Monocotylidae par un ovaire qui n'entoure pas la branche intestinale droite et est aussi caractérisé par un réceptacle séminal bipartite et par l'absence apparente de vagin. Le nouveau genre Mehracotyle n. gen. se distingue morphologiquement, parmi les Monopisthocotylea, des Loimoidae, et parmi les Monocotylidae, des genres Anoplocotyloides Young, 1967, Troglocephalus Young, 1967 et Neoheterocotyle Hargis, 1955, également parasites de Rhinobatidae. Mehracotyle n. gen. est placé provisoirement parmi les Dasybatotreminae. La description de ce nouveau genre amène à modifier la diagnose des Dasybatotreminae et des Monocotylidae en introduisant le critère "ovaire entourant ou non la branche intestinale droite".

Mots-clés :

Plathelminthes, Monogenea, Monocotylidae, Mehracotyle n. gen., Euselachii, Rhinobatos cemiculus, parasite, branchies, Tunisie, nouveau genre, nouvelle espèce.

Télécharger l'article complet au format PDF