Accueil

On type material and the identity of several Iulus species described by Paul Gervais, in the collection of the Muséum national d'Histoire naturelle in Paris (Diplopoda, Spirostreptida, Spirobolida)

Jean-Paul MAURIÈS, Sergei I. GOLOVATCH & Richard L. HOFFMAN

en Zoosystema 23 (3) - Pages 579-589

Publié le 28 septembre 2001

Sur l'identité de plusieurs espèces décrites dans le genre Iulus par Paul Gervais : révision du matériel type conservé au Muséum national d'Histoire naturelle à Paris (Diplopoda, Spirostreptida, Spirobolida)

Les matériaux types de 20 espèces décrites dans le genre Iulus par Paul Gervais en 1837 et 1847, encore préservés dans les collections du Laboratoire de Zoologie-Arthropodes du MNHN (Paris, France), sont examinés ici. Ils se rapportent, sauf une exception, aux deux grands ordres tropicaux de Diplopodes Iuliformes : les Spirostreptida et les Spirobolida. Huit de ces taxons, représentés par seulement des femelles et des immatures sont impossibles à classer en dessous du niveau familial, voire même ordinal : Iulus botta se rapporte aux Iulida, I. lagurus et I. leucopus aux Spirostreptida, I. madagascariensis, I. philippensis, I. roseus et I. sumatrensis aux Spirobolida ; I. vermiformis est un mélange de Polydesmida et Spirostreptida. Cinq autres taxons ont été révisés dans un passé récent : ainsi Iulus bipulvillatus Gervais, 1847, synonyme plus récent de Remulopygus javanicus (Brandt, 1841) (Harpagophoridae) ; I. chilensis Gervais, 1847, devenu Autostreptus chilensis (Spirostreptidae) ; I. corallinus Gervais, 1847, devenu Trigoniulus corallinus (Pachybolidae) ; I. haitensis Gervais, 1847, devenu Haitibolus haitensis (Rhinocricidae) et I. palmiger Gervais, 1847, synonyme plus récent de Narceus americanus (Palisot de Beauvois, 1817). Enfin, six taxons n’avaient encore jamais été revus ; ils entrent dans les combinaisons nouvelles et synonymies ci-après : Iulus sublaevis (signalé du Chili par erreur) devient Gymnostreptus sublaevis (Gervais, 1847) n. comb. ; il a pour n. syn. : Gymnostreptus microps (Porat, 1872) (Brésil). I. trimarginatus (Brésil) devient Gymnostreptus trimarginatus (Gervais, 1847) n. comb. (Spirostreptidae). I. verreauxii (Tasmanie) devient Amastigogonus verreauxii (Gervais, 1847) n. comb. (Iulomorphidae). I. striolatus («Amérique méridionale») devient Neocricus striolatus (Gervais, 1847) n. comb. (Rhinocricidae) ; ce taxon est très proche de Neocricus instabilis (Carl, 1941) n. comb. (Colombie). I. Eydouxii (Viêt-Nam) devient Eucarlia eydouxii (Gervais, 1847) n. comb., et synonyme plus ancien et sympatrique de Eucarlia charactopyga Attems, 1938 (Pachybolidae) n. syn. I. spinicaudus (Sud de l’Inde) devient Carlogonus spinicaudus (Gervais, 1847) (Harpagophoridae) n. comb. ; très proche sinon synonyme de Carlogonus subvalidus (Carl, 1941).

Mots-clés :

Myriapoda, Diplopoda, Gymnostreptus, Amastigogonus, Neocricus, Eucarlia, Amérique du Sud, Tasmanie, Vietnam, Inde.

Télécharger l'article complet au format PDF