Accueil

Antennulary development during the copepodid phase in the family Cyclopidae (Copepoda, Cyclopoida)

Maria Luisa Motta SCHUTZE, Carlos Eduardo Falavigna da ROCHA & Geoffrey A. BOXSHALL

en Zoosystema 22 (4) - Pages 749-806

Publié le 29 décembre 2000

Développement des antennules des copépodites dans la famille Cyclopidae (Copepoda, Cyclopoida)

Le développement des antennules des copépodites femelles dans la famille des Cyclopidae a été étudié chez 35 espèces appartenant à 29 genres des sous-familles Euryteinae, Halicyclopinae, Eucyclopinae et Cyclopinae. L’homologie des articles antennulaires a été établie en comparant l’arrangement des soies de chaque article avec la présence d’élements d’ornementation reconnus ici comme marqueurs. Dix modèles de développement ont été dénombrés. Le modèle le plus fréquent concerne les antennules avec 11 à 17 articles chez les femelles adultes. Ce modèle a été trouvé chez Cyclops sp., Megacyclops viridis s.l., Acanthocyclops sp., Mesocyclops meridianus, Thermocyclops decipiens, Kieferiella delamarei, Macrocyclops albidus albidus, Troglocyclops janstocki, Diacyclops biscupidatus odessanus, D. uruguayensis, Metacyclops laticornis, M. hirsutus, Microcyclops anceps anceps, M. ceibaensis, M. alius, Apocyclops dengizicus, Hesperocyclops stocki, Speocyclops racovitzai, Graeteriella (Graeteriella) brehmi, Bryocyclops caroli, Muscocyclops operculatus et Fimbricyclops jimhensoni. Le deuxième modèle est trouvé chez Tropocyclops schubarti schubarti, Cryptocyclops linjanticus et Apocyclops procerus. Le troisième modèle réunit Allocyclops silvaticus et Neutrocyclops sp. Des modèles uniques de développement ont été respectivement trouvés chez Afrocyclops gibsoni, Ancheuryte notabilis, Eucyclops (Eucyclops) ensifer, Neocyclops (Neocyclops) vicinus, Paracyclops chiltoni, Halicyclops aberrans et en deux espèces de Ectocyclops (E. strenzkei et E. rubescens). Après la mue en copépodite I, de nouveaux articles se forment seulement dans les régions médiane et proximale de l’antennule. Une augmentation du nombre d’articles due à l’expression des nouvelles articulations entre les articles a souvent été observée pendant l’ontogénie des antennules. Une réduction du nombre d’articles se produit dans certaines lignées phylogénétiques du fait de l’échec de l’expression d’articulations entre les articles, mais la fusion de segments précédemment séparés n’a jamais été observée chez les femelles. Huit espèces de Cyclopinae et une d’Halicyclopinae présentent des antennules néoténiques. Les informations sur le développement des antennules sont très importantes comme source de nouveaux caractères pour la reconstruction phylogénétique chez les Cyclopidae.

Mots-clés :

Cyclopidae, copépodite, antennule, développement.

Télécharger l'article complet au format PDF