Accueil

Description d'une nouvelle espèce de Deropeltis (Dictyoptera, Blattaria, Blattidae) et intérêt phylogénétique de la forme des paraproctes femelles chez les blattes

Philippe GRANDCOLAS

fr Zoosystema 22 (4) - Pages 807-813

Publié le 29 décembre 2000

Des études antérieures ont montré que la forme des paraproctes est un caractère phylogénétique intéressant chez les blattes. Ainsi, la famille des Polyphagidae a été définie en partie sur cette base comme un groupe monophylétique incluant le genre Cryptocercus. Ce résultat a été mis en doute par Klass (1995, 1997) d’après l’observation des paraproctes de quelques Blattidae. D’après la propre figure de cet auteur et contrairement à son affirmation, les paraproctes de Polyphagidae présentent bien une aire membraneuse sub-basale et interne, tandis que les paraproctes de Blattidae présentent une aire membraneuse médiane ou distale. Dans le but de définir une fois de plus sans ambiguïté ce caractère phylogénétique, l’espèce Deropeltis princisi n. sp. et ses paraproctes sont décrits. Cette nouvelle espèce est connue pour le moment des monts Usambara orientaux en Tanzanie. Elle diffère des espèces les plus proches, décrites antérieurement d’Afrique de l’Est et du Sud, par la forme du pronotum, des ocelles et du clypeus et par la petite taille des pulvilli des métatarses postérieurs.

Mots-clés :

Paraprocte, Polyphagidae, phylogénie, Cryptocercus, Deropeltis.

Télécharger l'article complet au format PDF