Accueil

Tentaculariid cestodes (Trypanorhyncha) from the Muséum national d'Histoire naturelle, Paris

Harry W. PALM & Thorsten WALTER

en Zoosystema 22 (4) - Pages 641-666

Publié le 29 décembre 2000

Cestodes Tentaculariidae (Trypanorhyncha) du Muséum national d'Histoire naturelle, Paris

Cette étude a été entreprise pour examiner les spécimens identifiés et non identifiés de Nybelinia, Heteronybelinia, Mixonybelinia et Kotorella déposés au Muséum national d’Histoire naturelle, Paris. Dix-sept espèces ont été trouvées, y compris des spécimens-types : Nybelinia africana Dollfus, 1960 ; N. erythraea Dollfus, 1960 ; N. goreensis Dollfus, 1960 ; N. lingualis (Cuvier, 1817) ; Nybelinia cf. lingualis (Cuvier, 1817) ; N. riseri Dollfus, 1960 ; N. scoliodoni (Vijayalakshmi, Vijayalakshmi & Gangadharam, 1996) ; N. strongyla Dollfus, 1960 ; N. surmenicola Okada, 1929 ; N. thyrsites Korotaeva, 1971 ; Heteronybelinia estigmena (Dollfus, 1960); H. eureia (Dollfus, 1960) ; H. minima Palm, 1999 ; H. nipponica (Yamaguti, 1952) ; H. robusta (Dollfus, 1960) ; H. yamagutii (Dollfus, 1960) ; Mixonybelinia edwinlintoni (Dollfus, 1960) n. comb. ; Kotorella pronosoma (Stossich, 1901). M. edwinlintoni est redécrite. Nybelinia oodes Dollfus, 1960, H. alloiotica (Dollfus, 1960), H. cadenati (Dollfus, 1960) et H. senegalensis (Dollfus, 1960) sont considérées synonymes de H. estigmena (Dollfus, 1960). H. punctatissima (Dollfus, 1960) est considérée synonyme de Nybelinia lingualis, et des spécimens de H. punctatissima décrits par Dollfus (1960) sont considérés synonymes de H. estigmena. H. rougetcampanae (Dollfus, 1960) est considérée synonyme de H. nipponica et N. rhynchobatus Yang, Lin, Liu & Peng, 1995 est considérée synonyme de Kotorella pronosoma. Cinq nouvelles localités et 12 nouvelles mentions d’hôtes ont été trouvées. Les adultes de M. edwinlintoni n. comb. et de N. strongyla sont signalés pour la première fois. Un haut niveau de variabilité morphologique intra-spécifique a été observé, avec des post-larves qui ont la possibilité d’atteindre une taille supérieure à l’adulte. La plupart des espèces étudiées ont des hôtes nombreux et une large distribution. Une liste des espèces valides est donnée pour les cinq genres de la famille Tentaculariidae : Nybelinia (24 espèces), Heteronybelinia (10), Mixonybelinia (3), Kotorella (1) et Tentacularia (1).

Mots-clés :

Cestoda, Heteronybelinia, spécificité parasitaire, Kotorella, Mixonybelinia, Nybelinia, taxonomie, Tentaculariidae, Trypanorhyncha, zoogéographie.

Télécharger l'article complet au format PDF