Accueil

New species of lithistid sponges from the Paleogene of the Ukraine

Andrzej PISERA

en Zoosystema 22 (2) - Pages 285-298

Publié le 30 juin 2000

Nouvelles espèces d'éponges lithistides du Paléogène d'Ukraine

Quatre nouvelles espèces d’éponges lithistides, Lerouxia digitata n. sp., Theonella ukrainica n. sp. (Theonellidae, Tetracladina), Chenendopora piaskovskii n. sp. (Chenendoporidae, Tetracladina) et Plinthosella magna n. sp. (Plinthosellidae, sous-ordre incertae sedis), sont décrites du Paléogène (probablement Oligocène) d’Ukraine, représentant la plus importante faune de lithistides connue de cet âge. Ces éponges avaient été attribuées de façon erronée à Corallistes (une espèce), à Discodermia (trois espèces) et à Jereica clavaeformis Pomel dans un travail préliminaire par Oakley (1942). Les espèces Lerouxia digitata n. sp., Chenendopora piaskovskii n. sp. et Plinthosella magna n. sp. représentent des genres qui étaient connus seulement du Crétacé. L’espèce Theonella ukrainica n. sp. appartient à un genre actuel. La longue représentation stratigraphique de ces genres est un caractère général qui est connu chez d’autres lithistides. Ces éponges sont extrêmement bien préservées, montrant même une certaine flexibilité du squelette, avec, dans la plupart des cas, les dermalia conservés in situ. Un caractère surprenant de cette faune est une forte silicification de la plupart des spécimens, inconnue chez les lithistides actuelles.

Mots-clés :

Porifera, lithistides, taxonomie, Paléogène, Ukraine, nouvelles espèces.

Télécharger l'article complet au format PDF