Accueil

Un nouveau cas de dimorphisme sexuel chez les Schendylidae: Schendylops virgingordae (Crabill, 1960), espèce halophile nouvelle pour la Martinique (Myriapoda, Chilopoda, Geophilomorpha)

Luis Alberto PEREIRA

fr Zoosystema 21 (3) - Pages 525-533

Publié le 28 septembre 1999

Schendylops virgingordae (Crabill, 1960), qui n'était connu que de l'île Virgin Gorda (îles Vierges britanniques) et du littoral vénézuelien, et seulement par des femelles, est trouvé pour la première fois en Martinique (Antilles françaises), et représenté par le sexe mâle. Les caractères de ce dernier sont décrits, révélant un remarquable dimorphisme sexuel qui se manifeste par la morphologie des antennes. Un rappel des types de dimorphisme observés chez d'autres Schendylidae néotropicaux (Schendylops pampeanus, S. perditus et Pectiniunguis argentinensis) est donné, ainsi que des commentaires sur les géophilomorphes halophiles et leur distribution géographique.

Mots-clés :

Chilopoda, Geophilomorpha, Schendylops, Martinique, dimorphisme sexuel.