Accueil

A study in medical history: introduction of medicinal leeches into the West Indies in the nineteenth century

Roy T. SAWYER, Fred O. P. HECHTEL, James W. HAGY & Emanuela SCACHERI

en Zoosystema 20 (3) - Pages 451-470

Publié le 27 octobre 1998

Une étude d'histoire de la médecine : l'introduction des sangsues médicinales aux Antilles au dix-neuvième siècle

Les sangsues médicinales n'avaient jamais été rencontrées aux Antilles avant 1822, mais à la fin du siècle, une sangsue agressive, de grande taille, est abondante à Porto Rico, Sainte-Lucie, en Martinique ainsi que dans d'autres îles. La conclusion des auteurs est que cette sangsue des Caraïbes décrite comme Hirudinaria (Poecilobdella) blanchardi Moore, 1901 est un synonyme junior de Hirudinaria manillensis (Lesson, 1842), la sangsue médicinale d'Inde et des régions voisines du Sud-Est asiatique. La preuve définitive de la véritable identité de cette sangsue des Antilles est apportée par la comparaison des séquences de nucléotides du cDNA du polypeptide de l'hirudine des sangsues provenant de Ste Lucie et du Bangladesh. Les auteurs démontrent que cette sangsue est arrivée par les navires transportant la main-doeuvre en provenance de l'Inde coloniale à partir du milieu des années 1840. Chaque navire devait avoir des sangsues à bord, à des fins médicinales. Au cours de cette étude, l'existence d'une deuxième espèce de sangsue introduite aux Antilles a été découverte en Guadeloupe. La question demeure de savoir si cette seconde espèce est bien la sangsue médicinale du Sénégal introduite intentionnellement en Guadeloupe par les Français dans les années 1820.

Mots-clés :

Hirudinea, Hirudinaria, hirudine, sangsue médicinale, histoire de la médecine, Antilles.