Accueil

Rediscovery of the allegedly "destroyed" holotype of Weltrichia fabrei Saporta, 1891 from the Rhaetian?/Hettangian of Lozère (Southern France)

Jean-David MOREAU & Frédéric THÉVENARD

en Geodiversitas 40 (21) - Pages 521-527

Publié le 25 octobre 2018

Redécouverte de l'holotype prétendument "détruit" de Weltrichia fabrei Saporta, 1891 du Rhétien?/Hettangien de Lozère (Sud de la France)

Une dalle gréseuse portant des macrorestes végétaux a été redécouverte à l’occasion de récentes investigations menées dans les bâtiments de l’ancien Musée Ignon-Fabre (Mende). Ce dernier avait été fermé en 1995 puis vidé en 2003. L’étude de la dalle a permis d’identifier l’holotype de Weltrichia fabrei Saporta, 1891 qui était considéré comme détruit depuis la fin du XXe siècle. Gaston de Saporta avait décrit cette fructification de bennettitale sur la base d’un moulage. Il considéra l’âge de la localité type comme Rhétien. Dans le présent article, à partir de l’holotype, W. fabrei a été révisée afin de décrire et illustrer le spécimen en détail. Il s’agit d’un ensemble cupuliforme avec un verticille d’au moins sept sporophylles allongées et fines, qui sont recourbées au niveau de l’apex. Les sporophylles montrent une carène longitudinale, un apex aigu et une surface d’aspect coriace. Distalement, la surface adaxiale des sporophylles porte jusqu’à sept pointes allongées comparables aux grandes structures polliniques connues chez certaines fructifications de bennettitales du Trias/Jurassique inférieur. Ici, l’attribution chronostratigraphique de la localité type est discutée. Nous considérons que les grès ayant livré W. fabrei ont un âge Rhétien?/Hettangien inférieur. L’environnement de dépôt de W. fabrei était probablement continental montrant une vaste plaine d’inondation dans laquelle se développaient des chenaux.

Mots-clés :

Bennettitales, Williamsoniaceae, Jurassique inférieur, Bassin des Causses

Télécharger l'article complet au format PDF