Accueil

Allqokirus australis (Sparassodonta, Metatheria) from the early Palaeocene of Tiupampa (Bolivia) and the rise of the metatherian carnivorous radiation in South America

Christian de MUIZON, Sandrine LADEVÈZE, Charlène SELVA, Robin VIGNAUD & Florent GOUSSARD

en Geodiversitas 40 (16) - Pages 363-459

Publié le 23 août 2018

Allqokirus australis (Sparassodonta, Metatheria) du Paléocène inférieur de Tiupampa (Bolivie) et l'essor de la radiation de métathériens carnivores en Amérique du Sud

Le présent article décrit un crâne désarticulé d’Allqokirus australis Marshall & Muizon, 1988, un sparassodonte (Metatheria, Mammalia) basal du Paléocène inférieur (c. 65 Ma.) de Tiupampa (Bolivie). Le spécimen comprend le rostre et le palais avec le prémaxillaire droit, les deux maxillaires, le lacrimal gauche, les palatins et la plupart des dents jugales. Le deuxième plus gros élément comprend les frontaux, le squamosal gauche, les pariétaux, le supraoccipital, le basisphénoïde, le présphénoïde, l’alisphénoïde et une partie des ptérygoïdes. Les nasaux, le basioccipital et les exoccipitaux manquent. Les autres éléments sont le pétreux gauche, le jugal et le squamosal droits et les deux dentaires. Les éléments du spécimen permettent une bonne reconstitution du crâne, lequel est décrit en détail et comparé à celui des autres sparassodontes ainsi qu’aux « didelphimorphes » de Tiupampa, Pucadelphys et Andinodelphys. La morphologie dentaire d’Allqokirus australis est extrêmement semblable à celle de Patene simpsoni de l’Éocène inférieur d’Itaboraí (Brésil) et présente de distinctes adaptations à la carnivorie, bien que celles-ci soient encore peu développées. De plus, certains caractères de la région auditive (processus médial du squamosal et profond sillon pour la carotide interne à l’apex de la face ventrale du pétreux) sont aussi présents chez la plupart des autres sparassodontes et chez les Pucadelphyidae de la même localité. L’analyse de parcimonie réalisée sur la base d’une matrice de données de 364 caractères et 38 taxons a inclus Allqokirus dans un clade de sparassodontes, les Mayulestidae, qui contient également Mayulestes et Patene. Cette famille constitue le groupe-frère de tous les autres sparassodontes. Notre analyse a aussi mis en évidence un grand clade comprenant les Sparassodonta et les Pucadelphyidae, clade formellement désigné sous le nom de Pucadelphyda n. superord. Ce super­ordre constitue la grande radiation de métathériens carnivores d’Amérique du Sud, connue pour la première fois à Tiupampa et qui a probablement commencé à se diversifier légèrement plus tôt, dans le Crétacé supérieur, en Amérique du Sud. Aucun représentant des Pucadelphyda n’a, pour l’instant, été découvert en Amérique du nord. À Tiupampa, Allqokirus et Mayulestes sont les plus grands métathériens de la faune et remplissent une niche écologique mammalienne de prédateurs. Ils sont les premiers représentants connus des Sparassodonta, une radiation métathérienne carnivore prospère, qui perdura jusqu’au Pliocène supérieur, c’est-à-dire durant au moins 63 Ma.

Mots-clés :

Metatheria, Sparassodonta, Paléocène inférieur, Bolivie, phylogénie

Télécharger l'article complet au format PDF