Accueil

Early bison remains from Mygdonia Basin (Northern Greece)

Dimitris S. KOSTOPOULOS, Ioannis MANIAKAS & Evangelia TSOUKALA

en Geodiversitas 40 (13) - Pages 283-319

Publié le 05 juillet 2018

Les restes de bison primitif du Bassin de Mygdonia (Nord de la Grèce)

L’enrichissement continuel du registre fossile mammalien du Pléistocène européen amène à la révision complète de la biogéographie et de l’histoire évolutive des bisons sur ce continent. Les données nouvelles et réexaminées de la période post-Olduvai (< 1.8 Ma)-pré-Jaramillo (> 1.0 Ma) du bassin de Mygdonia (N. Grèce) présentées dans cet article indiquent la présence d’un petit bison que l’on peut attribuer à Bison cf. degiulli (Masini, Palombo & Rozzi, 2013) de par ses similarités avec le matériel type contemporain provenant de la Péninsule italienne. Une série de changements morphométriques a été détectée au travers des populations successives des bisons de Mygdonia et interprétée comme une adaptation locale à des conditions environnementales plus rudes. Une réévaluation de plusieurs caractères morphométriques et biométriques des premières populations européennes de bisons permet de confirmer ou de remettre en question la valeur taxinomique et phylogenique de certains caractères. Les résultats permettent de reconnaître B. degiulli comme étant probablement un membre du clade Bison (Bison) Hamilton Smith, 1827 propre et de reconsidérer le concept actuel de Bison (Eobison) Flerov, 1972. Les données du bassin de Mygdonia et du Nord de la Grèce confirment la brève co-occurence de Bison Hamilton Smith, 1827 et Leptobos Rütimeyer, 1877-1878 dans les Balkans et suggèrent l’apparition d’au moins deux lignées de bisons en Europe du Sud entre 1,7 et 1,5 Ma.

Mots-clés :

Bovini, Bison, Eobison, précose pléistocène, paléodémographie

Télécharger l'article complet au format PDF