Accueil

Révision lithostratigraphique et biostratigraphique de l'Oligocène d'Aquitaine occidentale (France)

Károly SZTRÁKOS & Etienne STEURBAUT

fr Geodiversitas 39 (4) - Pages 741-781

Publié le 29 décembre 2017

La stratigraphie de l’Oligocène d’Aquitaine occidentale est revue en synthétisant les données bibliographiques et en réexaminant 93 sondages, dont 60 sont datés à l’aide de foraminifères ou nannofossiles calcaires. La révision de ces sondages a permis de reconstituer l’évolution sédimentaire de l’Aquitaine occidentale en relation avec les évènements tectoniques correspondants. Les petits foraminifères benthiques ont permis d’estimer les variations de la tranche d’eau dans les coupes, qui s’étendent du domaine épibathyal jusqu’au domaine saumâtre. Environ 60 % des foraminifères présents au Priabonien disparaissent au cours de cet étage et à la limite Éocène/Oligocène. L’apparition et la disparition des espèces est progressive dans l’Oligocène, ce qui permet d’en utiliser certaines comme marqueurs pour la stratigraphie du Bassin d’Aquitaine. Les foraminifères du Bassin d’Aquitaine montrent de nombreuses affinités avec ceux de la Paratéthys centrale, indiquant que ces deux régions étaient interconnectées à cette époque par le détroit de Gibraltar et la zone bétique. Sept formations sont retenues dans l’Oligocène marin du Bassin de l’Adour, dont une nouvellement introduite (Formation de Capcosle d’âge Rupélien-Aquitanien) et deux redéfinies (Formation de Biarritz d’âge Rupélien inférieur et Formation d’Escornebéou d’âge Chattien supérieur) ; trois sont distinguées dans le domaine continental (les Formations de Jurançon et de Campagne puis celle de l’Agenais). L’Oligocène de la plate-forme nord-aquitaine comprend deux formations marines (la Formation de Bel-Air et la Formation du Calcaire à Astéries avec le Membre à Crassostrea longirostris à la base) et trois formations continentales (du bas vers le haut : les Formations du Fronsadais, de Castillon et de l’Agenais). Trois grandes aires sédimentaires se différencient au cours de l’Oligocène dans la région aquitaine. La première, entre Labenne et Arcachon, se caractérise par les dépôts à dominance argileuse, bathyaux, épais (jusqu’à 1700 m). La deuxième aire forme un arc de cercle autour de la première et représente la plate-forme avec des sédiments plus variés : calcaires bioclastiques, argiles et sables coquilliers de 400-500 m d’épaisseur. La troisième comprend les sédiments continentaux à l’est et au sud du bassin. Les événements tectoniques pyrénéens influencent la sédimentation, comme le montrent, en premier lieu, la transgression du Rupélien moyen, qui est plus importante au nord qu’au sud, tandis que le phénomène inverse s’observe au Rupélien supérieur, et, deuxièmement, les transgressions du Chattien inférieur et supérieur, qui sont conditionnées par la subsidence locale et la réactivation d’anciennes structures.
Mots-clés :
Lithostratigraphie, Biostratigraphie, Foraminifères, Oligocène, Aquitaine
Télécharger l'article complet au format PDF