Accueil

Le site paléontologique du Grand Morier (Pont-Boutard, Indre-et-Loire, France) : contexte géologique et détail biostratigraphique des formations cénozoïques à partir des assemblages de vertébrés fossiles

Cyril GAGNAISON

fr Geodiversitas 39 (2) - Pages 251-271

Publié le 30 juin 2017

Un site paléontologique du Sud-Ouest du Bassin parisien est décrit : l’ancienne falunière du Grand Morier. Il se situe à l’ouest de la ville de Langeais et au sud du hameau de Pont-Boutard (Indre-et-Loire, France). Le contexte géologique du Grand Morier est complexe. Toutes les formations sédimentaires cénozoïques locales sont représentées sur le site : les formations continentales étagées depuis le Paléogène moyen jusqu’au Miocène, les faluns marins du Miocène et les formations continentales de la fin du Néogène. Les phénomènes de tectonique locale (phases pyrénéenne et alpine) ont contraint et canalisé la sédimentation cénozoïque dans une structure en graben. De nombreux fossiles de vertébrés cénozoïques ont été trouvés dans le site paléontologique du Grand Morier. La consultation de 450 fossiles de vertébrés conservés dans différentes collections a permis de réaliser une liste faunique composée de 102 taxons. Les données géologiques et taphonomiques ont permis de reconstituer des assemblages de fossiles de même âge et de même état de conservation. Six ensembles biostratigraphiques bien distincts ressortent : deux faunes continentales en place de l’Éocène (MP12 à MP20) et Oligocène-Agénien supérieur (MP24 à MN2), une faune marine en place – ou faiblement remaniée – dans les faluns miocènes (Burdigalien supérieur à Tortonien) et trois faunes remaniées (Crétacé supérieur au Miocène) dans les faluns miocènes. Ces assemblages de fossiles de vertébrés recadrent et précisent la stratigraphie du Cénozoïque local.

Mots-clés :

Vertébrés, Cénozoïque, Miocène, France, Touraine, biostratigraphie, tectonique, assemblage faunique, remaniement, taphonomie.

Télécharger l'article complet au format PDF