Accueil

Equidae

George D. KOUFOS & Sevket SEN

en Geodiversitas 38 (2) - Pages 225-243

Publié le 24 juin 2016

Equidae

Le site de Küçükçekmece a livré un échantillon limité appartenant à des hipparions, constitué principalement de dents isolées et de quelques restes post-crâniens. En utilisant diverses méthodes d’analyse, les dents et les os post-crâniens sont séparés en deux groupes de taille différente. Le premier groupe, caractérisé par sa grande taille, à émail très plissé, à plis profonds et minces, à double ou triple pli caballin, à protocône ovale avec bord lingual aplati, absence de sillon hypoconal lingual, à métapodes courts et robustes, ressemble à Hipparion sebastopolitanum Borissiak, 1914 de Sébastopol en Ukraine et il est appelé H. aff. sebastopolitanum. Le second groupe est de très grande taille, à émail très richement plissé, avec des plis très profonds, à double ou multiple pli caballin de pli, à protocône ovale avec bord lingual aplati, avec la présence du sillon hypoconal lingual, dents inférieures avec des bords de flexides plissés et crénelés, à métapodes courts et robustes, plus grands que ceux de la première forme, est très proche de H. giganteum Gromova, 1952 de Grebeniki en Ukraine, et il est attribué à H. aff. giganteum. Hipparion sebastopolitanum est connu en Ukraine au Vallésien inférieur, tandis que H. giganteum au Vallésien supérieur, à savoir respectivement à Sébastopol et Grebeniki. Les ressemblances de la première forme avec H. cf. sebastopolitanum des localités vallésiennes de Pentalophos 1 et Ravin de la Pluie dans la Vallée d’Axios (Macédoine, Grèce) et de la seconde forme avec H. aff. giganteum du gisement de Nikiti 1 (Chalcidique, Grèce) datant du Vallésien terminal plaident en faveur d’un âge vallésien pour la faune Küçükçekmece, plus précisément un âge entre la fin du Vallésien inférieur au Vallésien supérieur. Bien que limitées, les données extraites de la morphologie dentaire et post-crânienne des hipparions de Küçükçekmece indiquent que l’environnement du site était probablement une forêt chaude et humide.

Mots-clés :

Equidae, Hipparion, Vallésien supérieur, région d’Istanbul, paléobiogéographie

Télécharger l'article complet au format PDF