Accueil

L’odontologie de Gomphotherium angustidens (Cuvier, 1817) (Proboscidea, Mammalia) : données issues du gisement d’En Péjouan (Miocène moyen du Gers, France)

Pascal TASSY

fr Geodiversitas 36 (1) - Pages 35-115

Publié le 28 mars 2014

L’anatomie dentaire de Gomphotherium angustidens (Cuvier, 1817), le proboscidien le plus fréquemment cité dans les listes fauniques du Miocène moyen continental d’Europe est détaillée à partir des fossiles du gisement d’En Péjouan à Simorre (Gers), gisement de l’Astaracien (zone mammalienne MN7 ou MN7/8). L’examen de la variation morphologique et dimensionnelle des défenses et des dents jugales appartenant à une seule espèce d’un seul gisement donne une base relativement objective, plutôt fiable vu le nombre de spécimens, pour non seulement définir G. angustidens mais aussi pour interpréter les variations inter-spécifique parmi les Elephantida. On insiste également sur l’occlusion dont les modalités en liaison avec le mode d’éruption dentaire sont valables pour toute espèce d’Elephantida de grade trilophodonte.

Mots-clés :

Mammalia, Proboscidea, gomphothères, anatomie, dents, Simorre, Miocène.

Télécharger l'article complet au format PDF