Accueil

A new Pennsylvanian Oriocrassatellinae from Brazil and the distribution of the genus Oriocrassatella in space and time

Luiz E. ANELLI, Marcello G. SIMÕES, Carlos Roberto GONZÁLEZ & Paulo A. SOUZA

en Geodiversitas 34 (3) - Pages 489-504

Publié le 28 septembre 2012

Nouvel Oriocrassatellinae du Pennsylvanien du Brésil et distribution spatio-temporelle d’Oriocrassatella.

Oriocrassatella Etheridge Jr., 1907 est un crassatellidé à large distribution stratigraphique, bien connu dans les mers épicontinentales en eaux peu profondes, caractéristique du Paléozoïque supérieur. Ce genre apparaît pour la première fois dans des dépôts sédimentaires du Gondwana, en Australie et en Amérique du Sud. D’après sa distribution spatio-temporelle dans des dépôts du Mississippien supérieur, Oriocrassatella serait originaire du début du Viséen, ou même pré-viséenne. Par la suite, depuis le Carbonifère inférieur jusqu’au Permien, ce genre a eu une histoire paléobiogéographique complexe allant de l’hémisphère Sud vers l’hémisphère Nord. Pendant la phase initiale de dispersion à partir du Carbonifère supérieur jusqu’au Permien inférieur, ce genre a prospéré dans un milieu dominé par des eaux froides du Gondwana, suite à la glaciation du Paléozoïque supérieur. Les eaux littorales chaudes du Gondwana central et de Laurussia ont été colonisées par Oriocrassatella uniquement durant le Permien inférieur, parce que ce genre est devenu cosmopolite. Une espèce nouvelle, Opiauiensis n. sp., est décrite de la Formation Piauí du Pennsylvanien du bassin du Parnaíba ; elle pourrait représenter une première adaptation aux eaux chaudes. En outre, et en s’appuyant sur les données disponibles, d’autres espèces d’Oriocrassatella se seraient aussi définitivement adaptées à des milieux en eaux chaudes au cours des périodes interglaciaires du Pennsylvanien tardif, car des barrières climatiques ont disparu, favorisant des échanges de faune avec dispersion des larves, et migration du sud vers le nord le long des bordures est du Gondwana et de la Paléotéthys.

Mots-clés :

Oriocrassatella, bivalve, Gondwana, Paléozoïque supérieur, glaciation, paléobiogéographie, espèce nouvelle

Télécharger l'article complet au format PDF