Accueil

Exceptionally preserved crustaceans from the Oxfordian of eastern France (Terrain à Chailles Formation, Haute-Saône)

Sylvain CHARBONNIER, Dimitri PÉRÈS & Charlène LETENNEUR

en Geodiversitas 34 (3) - Pages 531-568

Publié le 28 septembre 2012

Crustacés exceptionnellement préservés de l’Oxfordien de l’Est de la France (Formation du Terrain à Chailles, Haute-Saône).

La faune oxfordienne du Terrain à Chailles, Est de la France (Franche-Comté, Haute-Saône), est remarquable pour ses crustacés exceptionnellement bien préservés dans des concrétions siliceuses appelées régionalement « chailles ». La faune de crustacés regroupe 9 espèces différentes réparties parmi les Glypheidae, les Erymidae, les Eryonidae et les Axiidae. Les glyphées et les érymidés sont les groupes les plus diversifiés avec respectivement 4 et 3 espèces différentes. Le réexamen de nombreux spécimens nouveaux permet une description plus moderne et plus complète de Glyphea regleyana (Desmarest, 1822), Glyphea muensteri von Meyer, 1840 et Eryma ventrosa (von Meyer, 1835). Les nouvelles descriptions anatomiques détaillées de ces espèces mettent en évidence un dimorphisme sexuel marqué chez Gregleyana et probablement chez Eventrosa. Elles révèlent des processus d’autotomie et des phénomènes de mue chez Gregleyana, Eventrosa et Gmuensteri. Les analyses quantitatives basées sur 424 nodules montrent trois espèces dominantes : 1) Glyphea regleyana (50,5 % des nodules) ; 2) Eryma ventrosa (24,8 %) ; et 3) Glyphea muensteri (16,5 %). Un faisceau de preuves, basé sur l’environnement de dépôt et des comparaisons avec d’autres crustacés jurassiques et leurs analogues actuels, indique que la faune de crustacés du Terrain à Chailles vivait probablement dans un milieu modérément profond, autour de 100-150 m (zone circalittorale inférieure), où l’intensité lumineuse était encore sensible. Ces crustacés constituent un assemblage original intermédiaire entre les communautés de plates-formes carbonatées peu profondes (ex. : Solnhofen) et celles de la zone bathyale (ex. : La Voulte). Ces nouvelles données illustrent la colonisation des plates-formes distales par des communautés de crustacés au cours du Mésozoïque.

Mots-clés :

Crustacea, Decapoda, Glyphea, Eryma, conservation exceptionnelle, nodules, chailles, Haute-Saône, Franche-Comté, Jurassique supérieur

Télécharger l'article complet au format PDF