Accueil

Revision of Mesozoic decapod crustaceans from Madagascar

Sylvain CHARBONNIER, Alessandro GARASSINO & Giovanni PASINI

en Geodiversitas 34 (2) - Pages 313-357

Publié le 29 juin 2012

Révision des crustacés décapodes mésozoïques de Madagascar

Les crustacés décapodes du Mésozoïque de Madagascar ont été étudiés par plusieurs auteurs au cours du siècle dernier. L’une des plus grandes collections de crustacés décapodes a été récoltée par le Général français Maurice Collignon entre 1930 et 1950 et a été ensuite étudiée par Secrétan (1964) qui a décrit de nombreuses espèces de macroures, de brachyoures et d’axiidés. Ces crustacés proviennent du Jurassique supérieur et du Crétacé supérieur du bassin de Mahajanga (NW Madagascar) et plus spécialement du bassin de Morondava (centre-SW Madagascar). Le but de cette étude est non seulement de fournir une mise à jour des données géologiques et stratigraphiques des secteurs étudiés, mais aussi et surtout de réviser les espèces décrites par Secrétan à la lumière des nouvelles données systématique et nomenclaturale, en donnant pour chacune d’entre elles une position géographique et stratigraphique précise, données toujours superficielles ou incomplètes chez les anciens auteurs. Cette révision traite de la validité systématique de treize espèces décrites par Secrétan : Enoploclytia collignoni Secrétan, 1964, Eryma granuliferum Secrétan, 1964 et Pustulina spinulata (Secrétan, 1964) (Erymidae Van Straelen, 1925) ; Hoploparia collignoni (Van Straelen, 1949) et H. pusilla Secrétan, 1964 (Nephropidae Dana, 1852 sensu Tshudy & Babcock 1997) ; Ctenocheles madagascariensis Secrétan, 1964 (Ctenochelidae Manning & Felder, 1991) ; Schlueteria menabensis Secrétan, 1964 (Axiidae Huxley, 1879) ; Linuparus bererensis Secrétan, 1964 (Palinuridae Latreille, 1802) ; Dromiopsis pulchella Secrétan, 1964 (Dynomenidae Ortmann, 1892) ; Caloxanthus simplex (Secrétan, 1964) (Etyidae Guinot & Tavares, 2001) ; « Xanthosia » robertsi Secrétan, 1982 (nomen novum pro Xanthosia elegans Secrétan, 1964 non Roberts, 1962) et Titanocarcinus mamillatus Secrétan, 1964 (Xanthoidea incertae sedis) ; Secretanella arcuata (Secrétan, 1964) (famille indéterminée). Les trois espèces décrites par Secrétan (1964) dans le genre Notopocorystes McCoy, 1849, à savoir N. bituberculatus, N. australis et N. denisae (Raninidae De Haan, 1849) seront le sujet d’une révision future. Nos études comparatives ont également révélé un certain nombre de synonymies telles que : Eryma granuliferum Secrétan, 1964 (synonyme plus récent : E. madagascariensis Secrétan, 1964) ; Linuparus bererensis Secrétan, 1964 (synonyme plus récent : L. bererensis multispinosus Secrétan, 1964) ; Hoploparia collignoni (Van Straelen, 1949) (synonymes plus récents : H. intermedia Secrétan, 1964 et H. sculpta Secrétan, 1964) ; Schlueteria menabensis Secrétan, 1964 (synonyme plus récent : S. tuberculosa Secrétan, 1964). Enfin, en l’absence des principaux caractères diagnostiques utiles pour leur attribution systématique, nous nous interrogeons sur la validité systématique d’Enoploclytia armata Secrétan, 1964, d’Eryma australe (Secrétan, 1964) et de Coleia incerta Secrétan, 1964.

Mots-clés :

Crustacea, Decapoda, Macrura, Brachyura, Axiidea, Jurassique, Crétacé, Madagascar

Télécharger l'article complet au format PDF