Accueil

Middle Miocene Uruguaytheriinae (Mammalia, Astrapotheria) from Peruvian Amazonia and a review of the astrapotheriid fossil record in northern South America

Cyrielle GOILLOT, Pierre-Olivier ANTOINE, Julia TEJADA, François PUJOS & Rodolfo SALAS GISMONDI

en Geodiversitas 33 (2) - Pages 331-345

Publié le 30 juin 2011

Les Uruguaytheriinae (Mammalia, Astrapotheria) du Miocène moyen d'Amazonie péruvienne et une revue du registre fossile des Astrapotheriidae dans le nord de l'Amérique du Sud

Cinq restes mandibulaires et dentaires attribués à des astrapothères, clade éteint de grands ongulés sud-américains, sont décrits. Ils proviennent du Miocène moyen tardif de la Formation Ipururo dans la région du Río Inuya et du Río Mapuya, en Amazonie péruvienne. Les premiers restes d'astrapothères découverts au Pérou dans un contexte stratigraphique contrôlé révèlent la co-existence des Astrapotheriidae Uruguaytheriinae Xenastrapotherium sp. et Granastrapotherium cf. snorki. De tels assemblages bispécifiques d'Uruguaytheriinae étaient jusqu'alors restreints au Miocène inférieur du Venezuela et au Miocène moyen de Colombie. La faune locale de Fitzcarrald, qui inclut les Uruguaytheriinae ici décrits, rappelle sans équivoque l'association Xenastrapotherium kraglievichi Cabrera, 1929-Granastrapotherium snorki, qui caractérise l'intervalle 13.6–12.76 Ma dans le Groupe Honda de La Venta, en Colombie. La distribution spatiotemporelle des Astrapotheriidae de basse latitude (< 30°S) est ensuite révisée, illustrée et détaillée à la fois des points de vue stratigraphique et taxinomique. Le groupe apparaît dans le registre fossile pendant l'Oligocène ou au Miocène basal (avec Uruguaytherium Kraglievich, 1928 et Xenastrapotherium Kraglievich, 1928, respectivement en Uruguay et au Venezuela). Les Uruguaytheriinae apparaissent comme des éléments habituels des faunes de mammifères du Miocène moyen d'Amérique du Sud septentrionale (Colombie, Brésil, Bolivie et doré navant Pérou), avant de se raréfier ensuite. Les Astrapotheria ont probablement disparu au cours du Miocène supérieur (étage mammalien Huayquérien), mais les spécimens les plus récents sont d'affinités incertaines et/ou pourraient être remaniés (Astrapotheriidae indet. dans la Formation Urumaco au Venezuela; ?Astrapotheria dans la faune locale du Rio Acre au Brésil).

Mots-clés :

Mammalia, Astrapotheria, Astrapotheriidae, Uruguaytheriinae, Xenastrapotherium, Granastrapotherium, Arche de Fitzcarrald, Río Inuya, Río Mapuya, néotropiques

Télécharger l'article complet au format PDF