Accueil

The Late Pliocene amphibians and reptiles from "Capo Mannu D1 Local Fauna" (Mandriola, Sardinia, Italy)

Massimo DELFINO, Salvador BAILON & Gaetano PITRUZZELLA

en Geodiversitas 33 (2) - Pages 357-382

Publié le 30 juin 2011

Les amphibiens et les reptiles du Pliocène supérieur de « Capo Mannu D1 » (Mandriola, Sardaigne, Italie)

L’étude de la faune du Pliocène supérieur de Capo Mannu D1 montre la présence de cinq taxons d’amphibiens et d’au moins neuf reptiles : Salamandrina sp., cf. Ichthyosaura sp., Discoglossus sp., cf. Bufo gr. B. viridis Laurenti, 1768, Hyla gr. H. arborea (Linnaeus, 1758), Gekkonidae indét., Dopasia sp., Lacerta gr. L. viridis (Laurenti, 1768), Lacertidae indét. (petite taille), Amphisbaenia indét., Eryx cf. E. jaculus (Linnaeus, 1758), Colubrinae indét., Natrix sp. et Vipera sp. L’ensemble de la faune de Capo Mannu D1 vient partiellement combler un vide chronologique dans la connaissance de l’herpétofaune sarde où seules les faunes du Miocène inférieur d’Oschiri et du Pléistocène de Monte Tuttavista étaient connues. Elle possède une composition taxonomique intermédiaire et montre encore un taux élevé de taxons actuellement éteints dans l’île (Salamandrina sp., cf. Ichthyosaura sp., Dopasia sp., Lacerta gr. L. viridis, Amphisbaenia indét., Eryx cf. E. jaculus et Vipera sp.). Certains de ces taxons (éteints ou existants actuellement dans l’île), sont présents dans les trois localités mais aucun d’entre eux n’est exclusivement partagé par les sites d’Oschiri et de Monte Tuttavista. La présence de Salamandrina à Capo Mannu D1 (taxon déjà présent à Oschiri), témoigne d’un maintien prolongé de celui-ci en Sardaigne. D’autre part, l’absence de restes pouvant être attribués sans ambiguïté aux Ranidae, dont la présence avait été auparavant suggérée dans le site, semble indiquer que ce groupe d’anoures n’a jamais atteint l’île par une voie de dispersion naturelle (sans intervention de l’homme). La composition taxonomique de Capo Mannu D1 est globalement similaire à celle d’autres herpétofaunes pliocènes de l’ouest méditerranéen, et confirme dans ses grandes lignes le patron évolutif déjà signalé pour l’herpétofaune de l’Europe.

Mots-clés :

Amphibia, Reptilia, Salamandrina, Ichthyosaura, Dopasia, Lacerta, Amphisbaenia, Eryx, Vipera, Pliocène supérieur, Sardaigne

Télécharger l'article complet au format PDF