Accueil

Dryopithecins, Darwin, de Bonis, and the European origin of the African apes and human clade

David R. BEGUN & David R. BEGUN

en Geodiversitas 31 (4) - Pages 789-816

Publié le 31 décembre 2009

Les Dryopithèques, Darwin, de Bonis et l’origine européenne du clade des grands singes d’Afrique et de l’homme.

L’avis réputé de Darwin était que l’endroit le plus probable de l’origine de l’ancêtre commun des grands singes africains et de l’homme est l’Afrique, étant donné la distribution des descendants actuels. Mais il est rarement rappelé que immédiatement après, Darwin, dans son style typiquement minutieux et prudent, indiquait qu’un grand singe européen, Dryopithecus, représentait peut-être un ancêtre potentiel des grands singes d’Afrique, qui se seraient dispersés de l’Europe vers l’Afrique au cours du Miocène. Louis de Bonis et ses collaborateurs furent parmi les premiers chercheurs de l’ère moderne à adopter cette suggestion de Darwin. Suite à leurs découvertes spectaculaires en Grèce pendant plusieurs décennies, de Bonis et ses collègues ont démontré d’une façon convaincante que des membres du clade des grands singes d’Afrique et de l’homme ont persisté en Europe jusqu’à 9,5 millions d’années au moins. Je résume ici l’histoire des découvertes en Europe concernant l’origine des hominiens. Bien que mes conclusions se distinguent dans les détails de celles de Louis, nous sommes entièrement d’accord sur l’importance de l’Europe dans le destin du clade des grands singes africains et de l’homme (Bonis & Koufos 2004). Il n’y a pas de doute que Louis de Bonis est un pionnier qui a contribué d’une façon exceptionnelle à nos connaissances de cette période fascinante de notre histoire évolutive.
Mots-clés :
Primates, Dryopithecus, Hispanopithecus, Rudapithecus, Ouranopithecus, origines des hominiens, sous-tribu nouvelle
Télécharger l'article complet au format PDF