Accueil

Three new palaeoniscoid fishes from the Bear Gulch Limestone (Serpukhovian, Mississippian) of Montana (USA) and the relationships of lower actinopterygians

Kathryn E. MICKLE, Richard LUND, Eileen D. GROGAN, Kathryn E. MICKLE, Richard LUND & Eileen D. GROGAN

en Geodiversitas 31 (3) - Pages 623-668

Publié le 30 septembre 2009

Trois nouveaux poissons palaeoniscoïdes du calcaire de Bear Gulch (Serpukhovian, Mississippien) du Montana et rapports entre actinoptérygiens inférieurs.

Trois nouveaux poissons palaeoniscoïdes (Osteichthyes, Actinopterygii), représentant deux nouveaux genres, Lineagruan judithi n. gen., n. sp., L. snowyi n. gen., n. sp., Beagiascus pulcherrimus n. gen., n. sp., sont décrits provenant du Calcaire de la Bear Gulch Formation de Heath (Serpukhovien) du Montana, gisement vieux de 318 millions d’années. Les données morphologiques, morphométriques, et méristiques sont analysées et comparées aux données d’autres actinoptérygiens paléozoïques. Les differences entre les espèces sont exprimées en complexes de caractères qui peuvent avoir joué un rôle dans les modes de nutrition et de propulsion, et dans la répartition en des niches de petite taille. Une matrice de 111 caractères et 40 taxons est élaborée en utilisant des taxons relativement complets allant du Dévonien à l’époque actuelle. Une analyse cladistique utilisant Hennig 86 et Winclada aboutit à deux arbres. Le traitement “branch-and-bound” a généré un arbre, dans lequel les paléoniscoïdes sont paraphylétiques. Dans tous les cas, les relations des trois nouvelles espèces sont cohérentes. Il est à noter qu’un certain nombre de clades de paléoniscoïdes résultant de la présente analyse cladistique ont également été générés par des analyses antérieures des poissons de Bear Gulch et par d’autres analyses indépendantes. Ce modèle récurrent accorde quelque robustesse à ces associations en dépit des différences des matrices qui les ont générées.
Mots-clés :
Calcaire de Bear Gulch, paléoniscoïdes, Actinoptérygiens inférieurs, Carbonifère, Mississippien, USA, phylogénie, espèces nouvelles, genres nouveaux
Télécharger l'article complet au format PDF