Accueil

An illustrated and revised catalogue of Mesozoic radiolarian – general objectives, concepts and guide for users

Luis O’DOGHERTY, Elizabeth S. CARTER, Paulian DUMITRICA, Spela GORICAN, Patrick DE WEVER, Luis O’DOGHERTY, Elizabeth S. CARTER, Paulian DUMITRICA, Spela GORICAN & Patrick DE WEVER

en Geodiversitas 31 (2) - Pages 191-212

Publié le 29 juin 2009

Un catalogue illustré et révisé de genres de radiolaires mésozoïques – objectifs, idées et guide pour les utilisateurs.

La publication du présent article est l’aboutissement d’un travail de révision entrepris par le Groupe de Travail Mésozoïque de l’association InterRad sur la taxonomie et la stratigraphie des radiolaires mésozoïques au niveau générique. Le nombre des genres mésozoiques révisés est de 915. Cette révision comprend les illustrations de toutes les espèces types des genres de radiolaires du Mésozoïque (superordre Polycystina) depuis 1867, date de la première description d’un radiolaire mésozoïque, jusque 2008. Ce travail est organisé comme un catalogue photographique des genres où chaque espèce type est illustrée avec une échelle de grossissement. Chaque image est associée à un certain nombre d’informations qui permettent au lecteur de retrouver facilement la publication originale dans laquelle le genre et l’espèce type ont été décrits et/ou illustrés. La révision entreprise dans ce travail précise la validité taxonomique de tous les genres selon les règles du Code international de Nomenclature zoologique. Les attributions aux familles et ordres, les synonymies et les répartitions stratigraphiques ont aussi été analysées avec grand soin. La révision est présentée en deux parties : le Trias et le Jurassique-Crétacé. Ce découpage est justifié par le petit nombre de taxons qui franchissent la limite Trias-Jurassique et donc le grand changement qui intervient à la fin du Trias, tant au point de vue des grands traits morphologiques qu’à celui de la composition faunique. Une autre raison qui justifie cette subdivision est le petit nombre de nomina dubia notés au Trias, à la différence du Jurassique et du Crétacé qui en comprennent un grand nombre. Dans le travail présenté ici, notre objectif principal est de permettre aux paléontologues de disposer d’un ensemble taxonomique satisfaisant permettant ainsi de disposer de standards corrects pour les descriptions futures de nouveaux genres de radiolaires. La révision inclut aussi une synthèse stratigraphique des genres ainsi que des chartes de répartition stratigraphique (uniquement accessibles dans la version électronique disponible sur le site internet de la revue).
Mots-clés :
Radiolaires, révision taxonomique, Mésozoïque, systématique, espèce type, biostratigraphie
Télécharger l'article complet au format PDF