Accueil

Two new pocket mice (Mammalia, Rodentia, Heteromyidae) from the Miocene of Nebraska and New Mexico and the early evolution of the subfamily Perognathinae

William W. KORTH

en Geodiversitas 30 (3) - Pages 593-609

Publié le 30 septembre 2008

Deux nouvelles souris à poches (Mammalia, Rodentia, Heteromyidae) du Nebraska et du Nouveau-Mexique du Miocène et évolution primitive de la sous-famille Perognathinae.

Deux nouveaux genres et espèces de rongeurs Heteromyidae sont décrits : Eochaetodipus asulcatus n. gen., n. sp. de l’ancien Arikarain (lointain Miocène) du Nebraska et Mioperognathus willardi n. gen., n. sp. du Barstovian (du milieu du Miocène) du Nouveau-Mexique. Eochaetodipus asulcatus n. gen., n. sp. est basé sur un crâne presque complet avec les mâchoires associées et de la matière postcrânienne. Ce spécimen est le plus ancien membre reconnu de la sous-famille Perognathinae d’après les caractéristiques du crâne et du squelette qu’il partage avec les perognathines actuels (inflation mastoïde ; réduction des incisives foraminées ; séparation du buccinateur et des masticatrices foraminés ; squelette plus gracile). Eochaetodipus n. gen. est considéré comme plus primitif que d’autres perognathines parce qu’il lui manque un certain nombre de caractéristiques dérivées de ce dernier. Le crâne du Mioperognathus n. gen. fut préalablement décrit comme « Perognathus minutus ». Il diffère de celui d’Eochaetodipus n. gen. par certains traits qui sont considérés dérivés pour les perognathines (perte du foramen ovale accessoire ; plus grande inflation de la bulle et du mastoïde ; réduction du squamosal à une fine barre ; présence d’une région non ossifiée du mur orbital ; incisives supérieures cannelées), mais est différent des perognathines actuels par plusieurs caractéristiques interprétées comme primitives (présence de foramen temporaire ; bulle moins enflée ; cicatrice temporale plus longue). Il est considéré que le groupe perognathine est issu d’un ancêtre semblable aux Mioheteromynae, distinct des Heteromyinae.

Mots-clés :

Mammalia, Rodentia, Heteromyidae, Perognathinae, trous crâniens, Barstovian, Arikareean, Miocène, genres nouveaux, espèces nouvelles

Télécharger l'article complet au format PDF