Accueil

Late Neogene stratigraphy, biochronology, faunal diversity and environments of South-West Bulgaria (Struma River Valley)

Nikolaï SPASSOV, Tzanko TZANKOV & Denis GERAADS

en Geodiversitas 28 (3) - Pages 477-498

Publié le 29 septembre 2006

Stratigraphie, biochronologie, diversité faunique et environnements du Néogène supérieur du Sud-Ouest de la Bulgarie (vallée de la Struma).

La stratigraphie des dépôts néogènes le long de la moyenne vallée de la Struma (SW Bulgarie) est révisée. Nous reconnaissons cinq lithocomplexes génétiques, remplaçant les nombreuses formations lithostratigraphiques utilisées jusqu’alors. L’idée de base est que les dépôts du Miocène supérieur alluvial et proluvial le long de la moyenne vallée de la Struma ont été constitués par un réseau de rivières transportant d’importants volumes de sédiments, déposés de manière rapide mais irrégulière, dans un contexte d’aridification croissante, antérieurement au soulèvement des massifs de Rila et de Pirin. À la différence de la Grèce du Nord, où le Vallésien était relativement ouvert, les habitats humides et une végétation forestière semblent bien représentés dans le Vallésien final de la moyenne Struma, mais les herbes et petits arbustes jouaient déjà un rôle significatif. Il se peut que la Mesta ait été tributaire de la moyenne Struma, leur confluent se situant au sud de l’actuel bassin tectonique de Petrich. Les riches faunes turoliennes des quelque 40 localités de la moyenne Struma permettent de reconstituer les paysages turoliens. Les taxons dominants sont Palaeoreas lindermayeri, Hipparion (H. brachypus, H. gr. mediterraneum-moldavicum et H. cf. macedonicum), Gazella, Tragoportax et les girafes. Leurs exigences écologiques probables montrent que le « biome pikermien » (sensu Solounias et al. 1999) était dominé, plutôt que par une brousse arbustive, par une forêt claire ressemblant à une forêt de type parc. Dans la deuxième moitié du Turolien, au cours du dépôt du lithocomplexe de Piperitsa, caractérisé par des sables terrigènes rougeâtres, les milieux ouverts dominaient probablement, accompagnés de zones de forêts claires sclérophylles. C’est probablement à cette époque qu’apparaît le genre Anancus, dans la moyenne Struma ainsi qu’en Europe.

Mots-clés :

Paléoenvironnement, stratigraphie, biochronologie, Néogène supérieur, Bulgarie, mammifères fossiles, Vallésien, Turolien, Rhinocerotidae, Orycteropus

Télécharger l'article complet au format PDF