Accueil

Silurian acanthodian biostratigraphy of Lithuania

Juozas VALIUKEVICIUS

en Geodiversitas 27 (3) - Pages 349-380

Publié le 30 septembre 2005

Biostratigraphie des acanthodiens du Silurien de Lituanie.

Les associations d’acanthodiens du Silurien dans des faciès à graptolites de plateau continental profond en provenance de l’ouest de la Lituanie sont décrites ainsi que celles trouvées dans des faciès carbonatés lagunaires et de plateau continental peu profond de l’est de la Lituanie. La biozonation fondée sur les extensions stratigraphiques de 45 taxa est établie. Les séries du Wenlock sont caractérisées par la zone à acanthodiens pauvre en espèces à Arenaceacanthus arcuatacanalis-Gomphonchus ? minutus dans l’est de la Lituanie, alors que dans l’ouest de la Lituanie, ces deux espèces de zones apparaissent plus tard, dans le Ludfordien (Ludlow). Les zones à acanthodiens à Nostolepis gracilis et Rohonilepis breviornatus sont connues à la fin du Ludlow dans ces deux régions. La zone à acanthodiens à Fecundosquama basiglobosa est retouvée dans les formations de l’étage régional de la partie supérieure de Minija (Pridoli) ; elle a une distribution régionale plus vaste (découverte aussi en Lettonie, Estonie et dans l’est de l’ancienne Prusse). La Formation Jūra datée du Pridoli terminal est subdivisée en quatre zones à acanthodiens (de la plus ancienne à la plus récente) : les zones à Nostolepis alta, à Cheiracanthoides planus, à Vesperalia perplexa et à Endemolepis inconstans. Son équivalent oriental, la Formation Lapės, est, quant à elle, partagée en trois zones : à Monospina erecta, à Cheiracanthoides planus et à Endemolepis inconstans. Les associations d’acanthodiens constituent les microvertébrés les plus abondants et elles se remarquent par la prédominance des taxa dérivés de Nostolepis.

Mots-clés :

Silurien, Wenlock, Ludlow, Pridoli, microrestes d’acanthodiens, associations fauniques, zones biostratigraphiques, Lituanie

Télécharger l'article complet au format PDF