Accueil

The oldest records of Polyxenida (Myriapoda, Diplopoda): new discoveries from the Cretaceous ambers of Lebanon and France

Monique NGUYEN DUY-JACQUEMIN & Dany AZAR

en Geodiversitas 26 (4) - Pages 631-641

Publié le 31 décembre 2004

Les plus anciens Polyxenida (Myriapoda, Diplopoda), découverts récemment dans l’ambre crétacé du Liban et de France.

Electroxenus jezzinensis n. gen., n. sp. et Libanoxenus hammanaensis n. gen., n. sp. sont décrits de l’ambre du Liban datant du Crétacé inférieur. Ce sont les Penicillata fossiles les plus anciens connus actuellement puisque Phryssonotus burmiticus (Cockerell, 1917), de l’ambre birman, date de l’Albien supérieur. Ils appartiennent à la famille des Polyxenidae. Cette famille comprend le genre actuel Polyxenus Latreille, 1803, qui est aussi connu de l’ambre éocène balte. Electroxenus n. gen. and Libanoxenus n. gen. sont très proches des genres de Polyxenidae actuels. Le premier Penicillata fossile découvert en France dans l’ambre crétacé supérieur de Haute-Provence, est également décrit et attribué au genre Phryssonotus Scudder, 1885 (unique genre de la famille des Synxenidae). Notre étude confirme que deux des familles actuelles de Penicillata, Polyxenidae et Synxenidae, existaient déjà au cours du Crétacé.

Mots-clés :

Myriapoda, Diplopoda, Penicillata, Polyxenidae, Synxenidae, Crétacé inférieur et supérieur, fossile, ambre, Electroxenus jezzinensis n. gen., n. sp., Libanoxenus hammanaensis n. gen., n. sp., Phryssonotus, nouveaux genres, nouvelles espèces

Télécharger l'article complet au format PDF