Accueil

The pes of Pyramiodontherium bergi (Moreno & Mercerat, 1891) (Mammalia, Xenarthra, Phyllophaga): the most complete pes of a Tertiary Megatheriinae

Diego BRANDONI, Alfredo A. CARLINI, François PUJOS & Gustavo J. SCILLATO-YANÉ

en Geodiversitas 26 (4) - Pages 643-659

Publié le 31 décembre 2004

Le pied de Pyramiodontherium bergi (Moreno & Mercerat, 1891) (Mammalia, Xenarthra, Phyllophaga) : le pied le plus complet d’un Megatheriinae tertiaire.

Ce travail se propose de compléter la description du seul pied complet de mégathère tertiaire connu et ainsi de pouvoir réaliser des comparaisons avec ceux des autres membres de la sous-famille. Le pied complet de l’holotype de Pyramiodontherium bergi (Moreno & Mercerat, 1891) (MLP 2-66) provient du niveau « Araucanense » s.l. de Bajo de Andalhuala, Province de Catamarca (Miocène supérieur-Pliocène), Argentine. Les éléments du pied présentent la structure habituellement rencontrée chez les mégathères. Cependant, la dépression astragalienne est moins profonde que chez Megatherium americanum Cuvier, 1796 et le calcanéum est moins gracile que chez Eremotherium Laurillardi (Lund, 1842). Le naviculaire présente deux facettes articulaires pour l’ectocunéiforme. Le pied est constitué de sept éléments (calcanéum, astragale, naviculaire, entocunéiforme, mésocunéiforme, ectocunéiforme et cuboïde) alors que chez les autres mégathères dont le pied est connu, mésocunéiforme et entocunéiforme sont fusionnés en un seul élément, dénommé complexe méso-entocunéiforme. Le troisième doigt n’est constitué que de deux phalanges, la phalange proximale résultant de la fusion de deux phalanges. Contrairement à tous les mégathères quaternaires, le doigt IV de P. bergi possède trois phalanges. La présence d’un entocunéiforme et d’un mésocunéiforme séparés ainsi que de trois phalanges pour le doigt IV chez le genre plio-pléistocène est considérée ici comme étant la condition primitive. Les états de caractères plésiomorphes présents ici pourraient aider à résoudre la polytomie des mégathères proposée par De Iuliis (1996) ainsi qu’à appréhender leurs différents changements.

Mots-clés :

Mammalia, Xenarthra, Megatheriinae, Pyramiodontherium bergi, Tertiaire, pied, morphologie

Télécharger l'article complet au format PDF