Accueil

Crocodile remains from the Burdigalian (lower Miocene) of Gebel Zelten (Libya)

Eduardo LLINÁS AGRASAR

en Geodiversitas 26 (2) - Pages 309-321

Publié le 25 juin 2004

Les restes de crocodiles provenant du Burdigalien (Miocène inférieur) de Gebel Zelten (Libye).

Le gisement de Gebel Zelten, en Cyrénaïque, Libye nord-centrale (Burdigalien, Miocène inférieur) a produit de nombreux restes de crocodiliens. Même fragmentaires, quelques formes peuvent être distinguées, parmi celles-ci les longirostrines Euthecodon arambourgi Ginsburg & Buffetaut, 1978 et Tomistoma lusitanica Antunes, 1967 et le brevirostrine Rimasuchus lloydi Fourtau, 1918. Il y a aussi d’autres restes dans les collections provenant de ce gisement qui ne peuvent être identifiées avec confiance parce qu’ils sont très fragmentaires. Néanmoins, ces restes indiquent la présence d’au moins un autre taxon, un brevirostrine pas encore identifié qui diffère de Rimasuchus lloydi dans la morphologie de sa mâchoire. La faune de crocodiliens provenant de ce gisement montre les ressemblances avec celle du Burdigalien du Wadi Moghara (Egypte), indiquant l’existence d’un assemblage de crocodiliens en l’Afrique du Nord durant le Miocène inférieur et montrant les deux formes endémiques d’Afrique (Euthecodon arambourgi, Rimasuchus lloydi) et les formes qui étaient présentes aussi à l’époque autour du bassin méditerranéen et de l’Asie (Tomistominae et Gavialoidea). La présence de crocodiliens en Afrique du Nord à cette époque indique également l’existence d’un climat tropical, chaud et humide, antérieur à des conditions plus arides dans la région qui ont mené à la disparition des crocodiliens et au dévelopement et à l’augmentation du désert du Sahara.

Mots-clés :

Reptilia, Crocodylia, Crocodylidae, Tomistomina, Burdigalien, Gebel Zelten, Libye, Afrique du Nord, climat

Télécharger l'article complet au format PDF