Accueil

Oioceros rothii (Wagner, 1857) from the late Miocene of Pikermi (Greece): cranial and dental morphology, comparison with related forms

Socrates J. ROUSSIAKIS

en Geodiversitas 25 (4) - Pages 717-735

Publié le 26 décembre 2003

Oioceros rothii (Wagner, 1857) du Miocène supérieur de Pikermi (Grèce) : morphologie crânienne et dentaire, comparaison avec les formes voisines.

L'espèce Oioceros rothii (Wagner, 1857) n'était connue jusqu'à maintenant avec certitude que par des chevilles isolées, des massacres et des fragments de crâne. La structure crânienne et la dentition d'O. rothii restaient malheureusement inconnues. Dans cet article, un crâne presque complet d'O. rothii avec ses mandibules en connexion, des dentures isolées et des massacres qui proviennent de Pikermi, localité type d'O. rothii, sont décrits et comparés. L'espèce O. rothii présente plusieurs caractères que l'on retrouve chez O. atropatenes (Rodler & Weithofer, 1890) et Samotragus praecursor Bouvrain & Bonis, 1985. Elle possède un crâne à face relativement courte, peu inclinée par rapport à l'arrière-crâne, et un arrière-crâne non raccourci. La dentition est caractérisée par une rangée prémolaire plus longue par rapport aux molaires de O. atropatenes et S. praecursor. "Oioceros" wegneri Andree, 1926 représente probablement un genre différent, caractérisé par une face plus longue et très inclinée par rapport à l'arrière-crâne, un arrière-crâne court et des chevilles en grande partie en arrière des orbites.

Mots-clés :

Mammalia, Artiodactyla, Bovidae, Oioceros, Samotragus, Samodorcas, Miocène supérieur, Pikermi, Grèce, Eurasie

Télécharger l'article complet au format PDF