Accueil

Palaeogeographic evolution of northwestern Europe during the Upper Cenozoic

Brigitte VAN VLIET-LANOË, Noël VANDENBERGHE, Michel LAURENT, Benoît LAIGNEL, Agnès LAURIAT-RAGE, Stephen LOUWYE, Jean-Louis MANSY, Daniel MERCIER, Bernard HALLÉGOUËT, Pieter LAGA, Frédérique LAQUEMENT, Jean-Pierre VIDIER, Jean-Pierre VIDIER, Jean-Pierre VIDIER & Jean-Pierre VIDIER

en Geodiversitas 24 (3) - Pages 511-541

Publié le 30 septembre 2002

Évolution paléogéographique en Europe du Nord-Ouest au Cénozoïque supérieur.

Les formations littorales et fluviatiles sableuses du Néogène et du Quaternaire ancien sont réétudiées dans les régions encadrant le Sud de la mer du Nord et la Manche, en prenant en compte leur contexte géodynamique. Deux domaines sont définis au sein d'une zone limitée au Nord par le front varisque et au Sud par la branche nord du cisaillement sud-armoricain. Les régions situées respectivement au Nord et au Sud de ces limites sont subsidentes depuis le Paléogène. Le secteur interne est soumis à des épisodes de soulèvement temporaires de grande longueur d'onde, légèrement diachroniques du Sud au Nord, qui vont contrôler la géométrie des littoraux et l'ouverture du Pas-de-Calais, vers la fin du Zancléen. Le maximum d'espace disponible pour la sédimentation sableuse est enregistré au Tortonien supérieur et au Piacenzien final, en correspondance avec les épisodes de relâchement des contraintes tectoniques. Les relations fauniques entre la Manche et la mer du Nord se trouvent ainsi expliquées.

Mots-clés :

Néogène, Quaternaire, Pas-de-Calais, Manche, stratigraphie, paléogéographie, géomorphologie, néotectonique, datation

Télécharger l'article complet au format PDF