Accueil

A new insight into pycnodontiform fishes

Francisco José POYATO-ARIZA & Sylvie WENZ

en Geodiversitas 24 (1) - Pages 139-248

Publié le 29 mars 2002

Un nouveau regard sur les poissons pycnodontiformes

Ce travail présente une révision des poissons pycnodontiformes, fondée sur des spécimens en connexion sans tenir compte des dentures ou des dents isolées. Il a pour but d'établir les relations phylogénétiques au sein du groupe des Pycnodontiformes Berg, 1937 à l'aide d'une analyse cladistique prenant en compte 33 taxons et 105 caractères. La monophylie de l'ordre, du sous-ordre Pycnodontoidei Nursall, 1996 et de la famille Pycnodontidae Agassiz, 1833 sensu Nursall 1996b (au sens large) a été confirmée, ce qui n'est pas le cas du "sous-ordre Gyrodontoidei". Les sous-familles Proscinetinae n. rank, Pycnodontinae n. rank et Nursalliinae n. rank ont été proposées ainsi que que la super-famille Pycnodontoidea n. rank, qui réunit les groupes-frères Coccodontidae et Pycnodontidae. Quatre genres (Apomesodon n. gen., Ocloedus n. gen., Oropycnodus n. gen. et Abdobalistum n. gen.) et deux espèces (Apomesodon surgens n. gen., n. sp. et Abdobalistum thyrsus n. gen., n. sp.) ont été créés pour les taxons exclus des genres Eomesodon Woodward, 1918, Coelodus Heckel, 1854 et Palaeobalistum Blainville, 1818, qui apparaissent comme non-monophylétiques. Ce travail s'achève par une mise à jour de la systématique paléontologique des Pycnodontiformes à la lumière des données nouvelles présentées ici.

Mots-clés :

Actinopterygii, Pycnodontiformes, révision, analyse cladistique, phylogénie, nouveaux genres, nouvelles espèces

Télécharger l'article complet au format PDF