Accueil

Preliminary radiolarian biostratigraphy across the Jurassic-Cretaceous boundary from northwestern Turkey

Figen A. MEKIK, Hsin Yi LING, Sevinç ÖZKAN-ALTINER & Demir ALTINER

en Geodiversitas 21 (4) - Pages 715-738

Publié le 24 décembre 1999

Étude biostratigraphique préliminaire des radiolaires à travers la limite jurassique-crétacé du nord-ouest de la Turquie.

Cette étude est la première de Turquie où les radiolaires ont été analysés pour décrire la limite jurassique-crétacé dans des séquences calcaires du Continent de Sakarya localisé dans la partie sud de la Turquie nord-occidentale. Le Continent de Sakarya a été une plate-forme isolée dans le Jurassique et Crétacé inférieur et un lieu de dépôt des carbonates pélagiques contenant des microfossiles calcaires et siliceux abondants. Parmi les 44 coupes stratigraphiques qui ont été mesurées dans les dépôts jurassiques et crétacés du Continent de Sakarya, quatre coupes (MK, KEL, AÇ, ÇD) traversant la limite tithonique-bérriasien ont été choisies pour cette étude. Néanmoins, à cause de la mauvaise préservation et de la calcification de la faune de radiolaires, seule la coupe KEL a produit des radiolaires bien préservés et abondants. L'épaisseur de cette coupe est de 600 mètres pour l'intervalle du Tithonien supérieur-Bérriasien inférieur. En plus des radiolaires, la coupe KEL contient en abondance des calpionelles, des nannofossiles calcaires, des foraminifères benthique et des algues calcaires. La partie supérieure de cette coupe est représentée par le Calcaire de Sogukçam qui ressemble par sa lithologie aux formations de Biancone et Maiolica dans la région d'Ombrie-Marche, en Italie. La faune de radiolaires la plus riche et la mieux préservée a été retrouvée dans le Calcaire de Sogukçam de la coupe KEL. Cette observation est importante parce que plusieurs études sur les radiolaires comme sur la magnétostratigraphie et la biostratigraphie des nannofossiles calcaires et calpionelles, dans le domaine de la Téthys, ont été effectuées sur les formations de Biancone et Maiolica. Le taux de sédimentation élevé, le microfaciès pélagique et la faune de radiolaires non-calcifiée et bien préservée rendent la coupe de KEL idéale pour décrire la limite jurassique-crétacé avec les radiolaires. La corrélation entre la faune de radiolaires et la présence conjointe de calpionelles et de nannofossiles calcaires dans le même matériel en Turquie peut être comparée avec les études biostratigraphiques similaires des formations de Biancone et Maiolica. Les nannofossiles calcaires dans la coupe deviennent parfois le constituant majeur de la roche et la première apparition des nannoconides ainsi que leur première acme y ont été reconnues. La limite entre les zones standards des Calpionelles A et B est considérée comme la limite du Tithonien et Bérriasien dans cette étude. L'échantillonage serré de 15-20 mètres a fourni une résolution parfaite pour documenter la première apparition de plusieurs espèces de radiolaires. Ces premières apparitions ne sont pas simultanées. Grace à la résolution fine des datations par échantillonage serré, l'apparition graduelle de la faune des radiolaires crétacés a été nettement observée dans la coupe KEL ; néanmoins, les radiolaires ne décrivent pas la limite jurassique-crétacé puisqu'un changement synchronisé important n'existe pas dans la faune de radiolaires.

Mots-clés :

Radiolaires, limite jurassique-crétacé, Turquie du nord-ouest, calpionelles, nannofossiles calcaires