Accueil

Un paléoniscoïde (Pisces, Actinopterygii) de Buxières-les-Mines, témoin des affinités fauniques entre Massif central et Bohême au passage Carbonifère-Permien

Cécile POPLIN

fr Geodiversitas 21 (2) - Pages 147-155

Publié le 24 juin 1999

Description d'un paléoniscoïde, Progyrolepis heyleri n. sp., d'après neuf maxillaires et mandibules isolés sur des plaques de schiste provenant du Permien inférieur (Autunien) du bassin de l'Aumance (Massif central). Ces pièces, de six à neuf centimètres de long, portent deux rangées de dents marginales (petites externes, grandes internes) côniques à chapeau d'acrodine. La plaque postorbitaire du maxillaire est assez longue, basse et trapézoïdale. L'attribution générique de ce poisson se fonde sur la similitude de son ornementation, très caractéristique, avec celle de P. speciosus (Carbonifère supérieur de Bohême). Ceci est une nouvelle indication de ce qu'il n'existait pas de barrière biogéographique entre les bassins limniques du Massif central et de Bohême à la fin du Carbonifère et au début du Permien.

Mots-clés :

Actinopterygii, paléoniscoïde, Autunien, France, Massif central, Bohême