Accueil

Spalacotheriid symmetrodonts (Mammalia) from the medial Cretaceous (upper Albian or lower Cenomanian) Mussentuchit local fauna, Cedar Mountain Formation, Utah, USA

Richard L. CIFELLI & Scott K. MADSEN

en Geodiversitas 21 (2) - Pages 167-214

Publié le 24 juin 1999

Les symmétrodontes spalacotheriidés (Mammalia) du Crétacé (Albien supérieur ou Cénomanien inférieur) de la faune de Mussentuchit, Formation Cedar Mountain, Utah, USA.

Les mammifères symmétrodontes, qui sont généralement rares et mal représentés dans le registre fossile, sont exceptionellement abondants dans la faune locale de Mussentuchit du sommet de la Formation "Cedar Mountain" (Albien supérieur ou Cenomanien inférieur), Emery County, Utah, USA. Nous décrivons ici trois nouvelles espèces de symmétrodontes (il existe au moins quatre espèces dans la faune de Mussentuchit) ; une espèce se rapporte au genre Spalacotheridium, connu par ailleurs dans le Turonien (Crétacé supérieur), et les deux autres sont attribuées à un nouveau genre. À l'exception, peut-être, de Mictodon, tous les symmétrodontes nordaméricains appartiennent à la famille des Spalacotheriidae. Ces derniers diffèrent nettement des symmétrodontes plus primitifs tels que Kuehneotherium par la structure de leur mâchoires (entre autres, le détachement des éléments postdentaires et la présence d'une crête ptérygoïde) et par la morphologie et la fonction de leurs molaires (entre autres, le développement de surfaces coupantes continues mésiales et distales). Sur ce plan, ils ressemblent plus à des thériens tribosphéniques qu'à des symmétrodontes archaïques, bien que présentant des spécialisations uniques. Quelques charactères de spalacothères dérivés, tels que la perte du processus coronoïde et du sillon de meckel se développent de façon convergente chez les Tribosphenida et de nombreux autres groupes et constituent des thèmes répétitifs dans l'évolution des mammifères mésozoiques. Les caractères des molaires et du dentaire suggèrent que la famille des Spalacotheriidae constitue un groupe monophylétique, le genre européen Spalacotherium et le genre chinois Zhangheotherium formant les extra-groupes successifs des autres genres. Au sein de la famille, les taxons nordaméricains semblent constituer un clade monophylétique qui culmine avec les formes hautement spécialisées comme Symmetrodontoides du Crétacé supérieur ; les affinités de Microderson, connu par un seule molaire supérieure du Crétacé du Maroc, restent énigmatiques. Les Spalacotheridés étaient clairement présent en Amérique du Nord dès l'Albien-Aptien et, si l'on admet que les taxons nord-américains constituent un groupe monophylétique endémique et exclusif, leur présence sur le continent ne peut être attribuée à un éventuel échange faunique avec l'Asie au milieu du Crétacé. En revanche, les données phylogénétiques suggèrent que l'origine des Spalacotheriidae se situe en Europe occidentale au Crétacé inférieur, renforçant ainsi l'hypothèse selon laquelle il existait, à cette époque, une certaine continuité faunique entre les deux continents, hypothèse fondée initialement sur les ressemblances observées entre les faunes de dinosaures.

Mots-clés :

Symmetrodonta, Spalacotheriidae, phylogénie, Crétacé