Accueil

Origine et formation des accumulations de microvertébrés de la couche 1a du site du Monte di Tuda (Corse, Holocène). contribution de l'étude taphonomique des micromammifères

Valérie SANCHEZ, Christiane DENYS & Yolanda FERNANDEZ-JALVO

fr Geodiversitas 19 (1) - Pages 129-157

Publié le 28 février 1997

L'étude taphonomique de restes de micromammifères d'un échantillon de la couche 1a du site du Monte di Tuda a été effectuée suivant la méthode d'Andrews (1990). Le fort taux de fragmentation des éléments squelettiques a entrainé la création de nouvelles catégories de fragmentation des os longs et une étude du matériel crânien séparant les rongeurs des insectivores a mis en évidence certains aspects de leur conservation différentielle. Les pourcentages de dents digérées et leur faible degré de digestion permettent de désigner la chouette effraie (Tyto alba) comme agent de l'accumulation des restes sub-fossiles. L'observation de la surface des os au microscope électronique à balayage (M.E.B.) met en évidence différents types d'altérations post-dépositionnelles telles que le piétinement, la destruction par les racines, l'exposition aérienne, la corrosion du sol. La comparaison avec un assemblage actuel de pelotes de régurgitation de Tyto alba du même site et les données actuelles sur la Corse confirment les différences de proportions dans les assemblages fauniques de l'échantillon considére.

Mots-clés :

taphonomie, micromammifères, Corse, Holocène, rapaces nocturnes