Accueil

A Functional interpretation of the anterior-most vertebrae and skull of Eusthenopteron

Edward C. HITCHCOCK

en Bulletin du Muséum national d'Histoire naturelle, 4ème série – section C – Sciences de la Terre, Paléontologie, Géologie, Minéralogie 17 (1-4) - Pages 269-285

Publié le 01 septembre 1995

Interprétation fonctionnelle des vertèbres les plus antérieures et du crâne d'Eusthenopteron

La préparation mécanique d'un spécimen d'Eusthenopteron foordi a révélé la partie antérieure articulée de la colonne vertébrale, permettant ainsi une redescription et une analyse détaillées de cette région. Les arcs neuraux sont plus petits que dans les segments plus postérieurs du tronc et ne sont pas fusionnées dorsalement en épines neurales. Des ébauches de zygapophyses apparaissent latéralement ou ventro-latéralement à la moèlle épinière. Les intercentres sont pairs, mais ne sont pas fusionnés sur certains spécimens. De grandes épines supraneurales en forme de lames sont présentes au-dessus des arcs neuraux 1, 3, et 5, mais absents des arcs neuraux 2 et 4. Les épines supraneurales soutenaient un complexe musculaire mis en jeu dans la manducation, non seulement en relevant le museau, mais aussi en favorisant l'abaissement de la mandibule, induit par le basculement antérieur du carré. La flexion de l'articulation intracrânienne est vraisemblablement responsable du déclenchement de la fermeture de la bouche lors de la manducation.
Mots-clés :
Vertebrata, Sarcopterygii, ostéolepiformes, Dévonien, Canada, anatomie fonctionnelle