Accueil

Diabolepis and its bearing on the relationships between porolepiforms and dipnoans

Mee-Mann CHANG

en Bulletin du Muséum national d'Histoire naturelle, 4ème série – section C – Sciences de la Terre, Paléontologie, Géologie, Minéralogie 17 (1-4) - Pages 235-268

Publié le 01 septembre 1995

Diabolepis et sa signification quant aux relations de parenté entre les Porolépiformes et les Dipneustes

Cette étude révèle de nouveaux caractères morphologiques de Diabolepis, sur la base de nouveaux spécimens et la préparation d'ancien matériel. Les caractères crâniens sont énumérés et analysés de manière à fournir une base à la discussion des relations de parenté de Diabolepis. Le crâne de Diabolepis présente nombre de caractères primitifs de Sarcoptérygiens, qui sont à l'origine de l'hésitation à placer Diabolepis parmi les Dipneustes. Chez Diabolepis, les plaques ptérygoïdiennes et la amandibule présentent plus de caractères de Dipneustes que le crâne. Bien que ces caractères des plaques ptérygoïdiennes et de la mandibule soient typiques des Dipneustes, l'incertitude sur leur appartenance au même animal était la principale raison pour ne pas reconnaître Diabolepis comme un Dipneuste. Cette étude confirme que le crâne, les mandibules et les ptérygoïdes appartiennent à la même forme. Par exemple, les processus du bord mésial de la face dorsale du palatocarré correspondent bien aux fosses de la face ventrale de l'endocrâne. Ceci est corroboré par une disposition similaire des os dermiques, la morphologie dentaire et les surfaces d'usure sur le palais et la face linguale de la mandibule. Ces caractères, ainsi que d'autres, qui sont uniques aux Dipneustes renforcent l'hypothèse d'une relation étroite entre Diabolepis et ce groupe. La signification de Diabolepis et sa portée quant à la relation entre les Dipneustes et les Porolépiformes (incluant Powichthys et Youngolepis) sont discutées.
Mots-clés :
Vertebrata, Sarcopterygii, Dipnoi, Dévonien, Chine, anatomie, phylogénie