Accueil

Zoo-archéologie sans les os : hypothèses sur la chasse épipaléolithique d'altitude dans les Alpes

Francesco G. FÉDÈLE

fr Anthropozoologica HS (1) - Pages 183-199

Publié le 01 septembre 1993

Cet article est tiré de la thématique Exploitation des animaux sauvages à travers le temps

Si, dans les Alpes, la fréquentation d'altitude par les hommes de l'Épipaléolithique/Mésolithique a été vraiment axée sur la chasse, on devrait chercher à la comprendre en ayant recours à toutes les données existantes, dans l'optique de l'écosystème humain. La démarche est d'autant plus nécessaire que l'on manque d'informations directes sous forme d'ossements animaux. Dans le bassin de l'Adige, les chercheurs qui ont traité ce problème ont expliqué la fréquentation humaine en fonction d'une chasse alimentaire au bouquetin et au chamois. Dès 1986, la découverte d'un système de sites épipaléolithiques au coeur des Alpes centrales, près du col du Splügen, a remis en question cette notion intuitive. Une série de sites du plateau des Chevaux, en particulier, serait très compatible avec un abattage sélectif de cerfs, peut-être à connotation cérémoniale.

Télécharger l'article complet au format PDF