Accueil

La chasse/pêche aux batraciens : aux origines de la vie des populations du bassin du lac Tchad ? (L’exemple du Diamaré, Cameroun)

Christian SEIGNOBOS

fr Anthropozoologica 49 (2) - Pages 305-325

Publié le 26 décembre 2014

La cuvette du lac Tchad ne fut jamais qu’un immense marécage. Sur ses marges, un système de marais et de mares temporaires plus ou moins en connexion a favorisé le développement d’une importante batrachofaune qui a fourni une base alimentaire aux populations riveraines. Aujourd’hui, les chasseurs d’anoures (essentiellement des espèces fouisseuses) du Diamaré dans le nord du Cameroun en seraient les ultimes héritiers.Techniques de chasse, conditionnement et préparations culinaires ne relèveraient-ils pas de quelques pratiques immémoriales ? De nos jours, les modes alimentaires s’alignent de plus en plus sur des principes religieux qui marginalisent chasseurs et consommateurs de grenouilles.

Mots-clés :

Bassin du lac Tchad, Nord-Cameroun, chasseurs d’anoures, Ptychadena trinodis, Pyxicephalus adspersus

Télécharger l'article complet au format PDF