Accueil

To freeze or to dry: Seasonal variability in caribou processing and storage in the barrenlands of Northern Canada

T. Max FRIESEN & Andrew STEWART

en Anthropozoologica 48 (1) - Pages 89-109

Publié le 28 juin 2013

Congeler ou sécher : variations saisonnières dans le traitement et le stockage du caribou dans les Barren Lands du Canada septentrional

Vingt assemblages osseux de caribou issus de sites Inuit de la Rivière Kasan, dans le nord du Canada, sont décrits et présentés dans cet article. Une diversité de fonctionnalités, y compris des caches, des zones de rejet et des aires de dispersion, sont quantifiées afin de comprendre les aspects de la boucherie, du transport et du stockage des carcasses de caribou. Les distributions des parties anatomiques sont comparées à quatre indices publiés, qui quantifient la densité osseuse, l’usage alimentaire, le séchage de la viande et la moelle, afin de comprendre quels facteurs sont importants dans la prise de décision des Inuit de la région. Bien que plusieurs facteurs soient identifiés comme ayant affectés ces assemblages,celui qui, de loin, est le plus important est la saison de chasse des caribous. Pendant les saisons chaudes, le séchage de la viande dicte une division assez complexe de la viande pour le traitement et le stockage. Durant les saisons plus froides, au contraire, la congélation rapide de la viande permet plus de souplesse, ce qui signifie souvent que des carcasses entières et articulées étaient stockées après avoir été dépouillées et éviscérées.

Mots-clés :

Arctique, Nunavut, Inuit, archéozoologie, caribou, Rangifer tarandus, chasse, stockage, viande séchée, saisonnalité.

Télécharger l'article complet au format PDF