Accueil

Le serpent barbu : réalités, croyances et représentations. L’exemple de Zeus Meilichios à Athènes

Laurent GOURMELEN

fr Anthropozoologica 47 (1) - Pages 323-344

Publié le 29 juin 2012

À Athènes, sur une série de stèles votives découvertes à Munichie, Zeus Meilichios est représenté sous l’apparence typique du « serpent barbu », reconnaissable à l’appendice placé sous la gorge du reptile. Cette représentation suggère l’ambivalence des valeurs contradictoires assumées par le dieu, bienfaisant et protecteur, mais aussi redoutable et vengeur, comme le montre une analyse des traditions mythiques et religieuses athéniennes. Le même constat vaut pour d’autres figures divines ou héroïques. Cette étonnante particularité semble donc revêtir une signification symbolique et l’on pourrait y voir un motif iconique suggérant une identité double. Mais, comme dans le cas du « serpent joufflu », ce motif peut-il s’expliquer par référence à une particularité anatomique réelle, propre à une espèce de reptile connue des Grecs anciens ? L’hypothèse d’un rapprochement avec une espèce de couleuvre permet d’éclairer et d’enrichir la compréhension du motif du « serpent barbu », sans pour autant permettre de parvenir à une conclusion définitive.

Mots-clés :

Zeus Meilichios, Diasia, Athènes, serpent barbu, religion, rituels, sacrifice, dieu, héros, ambivalence, iconographie.

Télécharger l'article complet au format PDF